Une porte d'entrée sur le marché américain

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Avril 2015

Une porte d'entrée sur le marché américain

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Avril 2015

[Photo: iStock]

La Nouvelle-Angleterre est le tremplin à l'exportation par excellence des entreprises québécoises. En raison notamment de sa proximité géographique, c'est le marché extérieur que beaucoup d'entreprises de la province choisissent de conquérir en premier.


Cliquez ici pour consulter le dossier «Exporter en Nouvelle-Angleterre»


En 2014, la valeur de nos exportations vers la Nouvelle-Angleterre (États du Connecticut, du Maine, du Massachusetts, du New Hampshire, du Rhode Island et du Vermont), atteignait 9,2 milliards de dollars. C'est une croissance de 41,3 % par rapport à 2010.


La reprise de l'activité économique américaine, un dollar canadien plus faible et des obstacles au commerce moins contraignants depuis quelques années sont en bonne partie responsables de cette effervescence.


Les exportations québécoises vers cette région représentaient l'an dernier 18 % de l'ensemble des livraisons du Québec vers les États-Unis. Les entreprises de la province sont attirées là-bas principalement par la taille du marché (plus de 14 millions de personnes).


Pour 8D Technologies, une PME technologique de Montréal spécialisée dans les systèmes de points de vente, la Nouvelle-Angleterre est plus qu'un tremplin. C'est une carte de visite.


«Les gens ne sont pas tous des early adopters. Ils veulent savoir que votre système fonctionne ailleurs. Donc, quand vous réussissez à gagner une région comme Boston, une ville d'innovation pleine de grands joueurs, cela envoie un signal extrêmement favorable à vos clients», dit Isabelle Bettez, présidente de 8D Technologies.


La boîte techno a fait sa percée en Nouvelle-Angleterre en 2010. Elle venait alors de terminer de développer sa «solution de vélo en libre-service». C'est le système, matériel et logiciel, qui permet de louer les vélos et d'effectuer un paiement. La Ville de Boston l'a choisi pour son Bixi local, nommé Hubway.


Des secteurs porteurs


8D Technologies, créée en 1996, a gagné Boston au début de son parcours d'exportation. Elle est arrivée au bon moment. Le secteur des technologies de l'information et des communications est en essor en Nouvelle-Angleterre.


«Le domaine des logiciels et des jeux vidéo croît de 8 % par année au Massachusetts», explique Yves Lafortune, directeur des marchés, Amérique du Nord, à Export Québec.


Cliquez ici pour consulter le dossier «Exporter en Nouvelle-Angleterre»


À suivre dans cette section


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Le déficit commercial américain a continué de diminuer en février

17/04/2019 | AFP

Les analystes s’attendaient à un recul moindre du déficit après la chute de 14,6 % en janvier.

Accord commercial Europe-États-Unis: éviter un conflit commercial

12/04/2019 | AFP

Les États membres de l'Union européenne doivent valider lundi l'ouverture de négociations commerciales.

À la une

Le dangereux déclin des classes moyennes

19/04/2019 | François Normand

ANALYSE - Depuis 40 ans, la classe moyenne a reculé dans les 36 pays de l'OCDE. Voici les causes et les solutions.

Le parti communiste perdra-t-il le monopole du pouvoir en Chine?

19/04/2019 | François Normand

BALADO - Quatre scénarios sont possibles pour l'avenir de la Chine, selon un récent livre. Lequel est le plus probable?

Déjà-vu: Metro a tout pour plaire, sauf son évaluation

BLOGUE. Metro performe bien, mais son évaluation est plus élevée qu'avant place la barre encore plus haute.