Entreprendre au féminin: «Être généreux ne signifie pas être naïf» - Christiane Germain, du Groupe Germain Hospitalité

Offert par Les Affaires


Édition du 30 Août 2014

Entreprendre au féminin: «Être généreux ne signifie pas être naïf» - Christiane Germain, du Groupe Germain Hospitalité

Offert par Les Affaires


Édition du 30 Août 2014

«Être généreux ne signifie pas être naïf» - Christiane Germain, du Groupe Germain Hospitalité

Cliquez ici pour consulter le dossier Entreprendre au féminin

Coprésidente du Groupe Germain Hospitalité, qui possède les hôtels ALT et les hôtels boutiques Le Germain, Christiane Germain regrette que la question de la générosité soit si peu évoquée dans le milieu des affaires.

Les Affaires - Que signifie la générosité pour vous ?

Christiane Germain - Certains donnent seulement s'ils reçoivent en retour. Mais, pour moi, c'est important de développer une capacité à donner sans penser à ce que cela va nous rapporter. C'est une belle approche de la vie.

La générosité est une façon d'être. Il y a plusieurs moyens de l'exprimer. Un réseau, qu'on a mis 25 ans à construire, n'arrive pas dans une boîte. Le partager avec des gens qui débutent en affaires représente beaucoup.

De nombreuses personnes ont été très généreuses avec moi quand j'ai commencé. Elles m'ont ouvert des portes extraordinaires. J'ai été chanceuse, car ce n'est vraiment pas rien. Il ne faut pas banaliser ce geste, puisqu'elles n'étaient pas obligées de le faire.

L.A. - Quel est l'intérêt de se montrer généreux en affaires ?

C.G. - On ne fait pas fausse route en essayant d'être plus généreux avec ses employés comme avec ses clients. Ce sont de petites choses qui font que la générosité flotte dans l'air.

Cela améliore la qualité de son produit, parce que cela se ressent dans le service qu'on donne au client. Je ne cherche pas à gérer un OSBL, mais je veux avoir le meilleur rapport qualité-prix possible pour que les gens qui viennent chez nous en aient pour leur argent. Les clients satisfaits vont revenir.

L.A. - Comment intégrez-vous la générosité dans votre vie de chef d'entreprise ?

C.G. - La générosité est une attitude. Cela peut être aussi de partager une lecture avec ses collègues ou d'aider des employés qui ont besoin d'un coup de main pour traverser une période difficile. Je ne suis pas une mère Teresa. Mais j'essaie d'être à l'écoute de ce qui se passe autour de moi et de voir si je peux donner de petits coups de pouce au quotidien.

C'est important d'être généreux selon ses moyens. Donner de l'argent à des hôpitaux ou à des universités, c'est formidable, mais il y a des PME qui n'ont pas la possibilité de signer de gros chèques. On peut aussi se montrer généreux en consacrant de son temps.

Cliquez ici pour consulter le dossier Entreprendre au féminin

À la une

Armez-vous (encore plus) de patience pour recruter

RHÉVEIL-MATIN. À l'automne dernier, il fallait compter en moyenne 14 semaines pour embaucher un employé.

1er trimestre de CGI: hausse en un an des bénéfices et des revenus

Il y a 41 minutes | La Presse Canadienne

CGI signale que la valeur de son carnet de commandes s’élevait à 25,01 milliards $ au 31 décembre dernier.

Le Canadien Pacifique engrange un profit de 1,27 G$ au 4e trimestre

Les revenus du CP ont atteint 2,46 G$, en hausse de 21% par rapport au même trimestre un an plus tôt.