Noël: François Legault renonce à «son contrat moral»

Publié le 03/12/2020 à 13:15, mis à jour le 03/12/2020 à 13:39

Noël: François Legault renonce à «son contrat moral»

Publié le 03/12/2020 à 13:15, mis à jour le 03/12/2020 à 13:39

Par lesaffaires.com

(Photo: Unsplash)

Le premier ministre François Legault renonce à son contrat moral avec les Québécois, interdisant les deux rassemblements permis dans la période du 24 au 27 décembre 2020. «C'est pas réaliste de penser qu'on va réduire la progression du virus de façon satisfaisante d'ici Noël», a-t-il annoncé jeudi.

Les rassemblements en zone rouge seront donc impossibles pour célébrer le réveillon. Les personnes seules pourront toutefois recevoir un invité. François Legault a d'ailleurs encouragé les Québécois à aller les visiter, tout en respectant les mesures de distanciation sociale. 

Après la récente hausse des cas et des hospitalisations, la situation au Québec est fragile. «On atteint presque la limite de ce qu'on est capable de faire», s'est alarmé le premier ministre. Il a souligné que le nombre de personnes hospitalisées est passé de 285 le 1er octobre à 737 le 1er décembre.

Le gouvernement demande aux entreprises et aux écoles de tout de même respecter une période d'activité plus tranquille et de privilégier le télétravail une semaine avant, et une semaine après Noël. «Il faut tout faire pour casser la vague», rappelant qu'il ne faut pas se décourager, à quelques mois de la ligne d'arrivée.

 

 

À suivre dans cette section

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Ascension de GameStop: la révolte des boursicoteurs contre les barons de Wall Street

09:20 | AFP

Retour sur une «révolte» boursière et ce qu'elle révèle de la lutte entre jeunes investisseurs et barons de la finance.

Actions de BlackBerry et GameStop: doit-on se lancer?

S'il est tentant de suivre la tendance poussée par les réseaux sociaux, il s'agit avant tout d'un pari boursier.

Une série de bulles met-elle le marché en danger?

BLOGUE. Les exemples de spéculation se multiplient, mais la peur de bulles est, espérons-le, saine.