La légalisation du cannabis ne plaît plus aux investisseurs

Publié le 17/10/2018 à 19:01

La légalisation du cannabis ne plaît plus aux investisseurs

Publié le 17/10/2018 à 19:01

Par Catherine Charron

[Photo: 123rf]

Alors que les amateurs canadiens de cannabis faisaient la file un peu partout au pays pour mettre la main sur leur premier échantillon de pot légal, les investisseurs s’en sont plutôt lassés. Pourtant, la veille, la valeur des titres de producteurs comme Canopy Growth (WEED) et Aurora Cannabis (ACB) atteignait des sommets vertigineux. Les profits auraient-ils tous été récoltés ?

Depuis la mi-août les investisseurs baignaient dans l’optimisme en voyant arriver à grands pas l’ouverture du plus grand marché légal pour la marijuana au monde. En effet, des fonds négociés en bourse comme ETFMG Alternative Harvest ont bondi de 58 % sur cette même période rapporte Bloomberg.

« Achetez sur la rumeur, vendez sur l’actualité »

Puisque le secteur doit maintenant répondre aux attentes de l’industrie, le vice-président et conseiller en placement chez Gestion de patrimoine TD, Michael Currie croit que les investisseurs ont préféré jouer la carte de la prudence. « Nous allons voir des chiffres sortir au prochain trimestre et les gens se disent : “J’ai eu une bonne séquence, pourquoi prendre le risque ? Je vais retirer mon argent de la table maintenant.” », a-t-il expliqué à La Presse canadienne.

Toujours aussi volatile

L’analyste Graeme Kreindler de Eight Capaital estime que les investisseurs devront utiliser une approche plus tactique pour investir dans le cannabis puisque le secteur sera en période d’adaptation pour les 12 prochains mois. Le marché devrait croître de manière stable dans la première année d’expansion, avant de reprendre de la vitesse au cours de la deuxième année de légalité, à la fois parce que le réseau sera mieux établi et parce que plus de produits dérivés du cannabis seront eux aussi légalisés apprend-on dans un article de ZeroHedge.

Bien que ces entreprises aient fait des chutes vertigineuses le 17 octobre, dégringolant de près de 15 % dans certains cas en cours d’exercice, la valeur de ces titres demeure néanmoins parmi les plus élevées enregistrée dans les derniers mois à la fermeture.

 

 

À la une

Vol chez Desjardins: l'OACIQ juge un courtier coupable d'avoir acheté des données confidentielles

Mis à jour il y a 23 minutes | Nicolas St-Germain

Au même moment où Desjardins annonçait le vol de données, l'ordinateur du courtier aurait été complètement vidé.

É-U: la Fed abaisse son estimation de croissance et relève celle de l'inflation pour 2021

14:15 | AFP

L’inflation devrait ainsi atteindre 4,2% cette année, contre 3,4% estimée en juin.

La Fed devrait encore attendre pour ranger ses outils de crise

10:01 | AFP

Les marchés guetteront le moindre indice, quant au lancement de la réduction des achats d'actifs.