L'ADN d'un top vendeur

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Octobre 2014

L'ADN d'un top vendeur

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Octobre 2014

Les bons vendeurs sont dotés d'une combinaison de qualités aussi rares qu'essentielles. Anatomie d'un vendeur supérieur à la moyenne.

1. Deux oreilles valent mieux qu'une

Un vendeur d'envergure est comparable à un médecin. Il doit poser beaucoup de questions et laisser le client parler la majorité du temps afin de pouvoir établir son «diagnostic». Selon une étude menée auprès de 600 conseillers financiers, ce n'est pas ce qui se produit dans 9 cas sur 10.

2. Du flair à revendre

Une recherche du TAS Group estime que les meilleurs vendeurs sont 2,5 fois plus aptes à «qualifier» un client potentiel que la moyenne des gens. Ils savent reconnaître ceux qui sont les plus susceptibles d'acheter leur produit ou service.

3. Du plomb dans la tête

Le bon vendeur doit être en mesure de transposer ses connaissances des produits à la réalité des clients. C'est un caméléon qui sait adapter son discours selon son interlocuteur.

4. Que du parler vrai

La réussite d'un vendeur repose à 90 % sur ses qualités humaines par rapport à ses «techniques» de vente. Parmi ces qualités, on retrouve le fait de tenir parole, la capacité de se mettre à la place de ses clients et celle de parler le même langage qu'eux.

5. Une confiance baraquée

Un excellent vendeur a souvent une confiance en lui exceptionnelle. Pas parce que son ego est surdimensionné, mais parce qu'il reste inébranlable devant les refus répétés. En effet, selon Marketing Metrics, il se fait dire «non» au moins 8 fois sur 10.

6. Du coeur au ventre

Pour recruter de nouveaux clients, il faut du courage et de la détermination. Ces deux qualités se développeront plus facilement si le vendeur est passionné pour son produit et a la conviction sincère que celui-ci peut changer les choses pour son client.

7. Des poches équilibrées

Certaines études montrent que pour attirer les meilleurs vendeurs, les commissions doivent représenter au moins 50 % du revenu annuel. La portion salaire de base est toutefois plus élevée dans les industries qui nécessitent des connaissances pointues.

8. Le coeur sur la main

Un vendeur ne devrait pas avoir à l'esprit la vente d'un produit, mais sa revente. La fin recherchée est donc l'entière satisfaction du client, qui aura envie de le consulter ultérieurement.

9. À bras le corps

Le vendeur performant est un entrepreneur-né. Il fait preuve de créativité, agit comme si l'entreprise lui appartenait et a son rendement à coeur.

10. Une vision à long terme

Le parfait vendeur met l'accent sur le maintien de bonnes relations à long terme. Même si tous les vendeurs doivent faire une bonne première impression, les meilleurs savent que la dernière impression est 10 fois plus importante, comme la finale d'un feu d'artifice ou d'un concert. Ils concluent donc une rencontre en beauté.

Merci à Jasmin Bergeron, conférencier et professeur en ventes à l'ESG UQAM, à Guy Bourgeois, formateur et motivateur à Formax, à Jean-Pierre Lauzier, président de JPL Communications, et à Pierre Michel Bazire, de PMB Coaching Pro, pour son blogue.

À suivre dans cette section


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

L'importance du réseau pour les petites entreprises

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. Plutôt que de laisser filer de trop grosses occasions, des TPE travaillent en équipe.

Les très petites entreprises: essentielles à l'économie

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. L'importance des très petites entreprises est bien souvent sous-estimée

Pour les TPE, un parcours parsemé d'obstacles pour atteindre la croissance

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. Seules six TPE sur dix ont connu une croissance positive entre 2012 et 2014.