L’avenir des affaires est social

Publié le 15/06/2011 à 11:48, mis à jour le 17/10/2011 à 11:59

L’avenir des affaires est social

Publié le 15/06/2011 à 11:48, mis à jour le 17/10/2011 à 11:59

Les chiffres qui tuent

On peut le comprendre. On dit que si Facebook était un pays, il deviendrait en 2011 le troisième pays le plus peuplé du monde, avec 630 millions d’utilisateurs attendus.

En attendant, un Terrien sur 13 a un compte sur le réseau social le plus populaire. La moitié d’entre eux, soit plus de 250 millions, s’y connectent tous les jours. Ils y passent 700 milliards de minutes par mois !

La moitié des 18 à 34 ans vont sur Facebook dès qu’ils se lèvent le matin… Et 28 % s’y branchent depuis leur cellulaire, avant même d’être sortis du lit.

Ce ne sont pas que des jeunes, loin s’en faut. Le groupe qui connaît la croissance la plus forte sur Facebook est celui des femmes de 50 à 65 ans, souligne Guillaume Brunet, gestionnaire principal, médias sociaux, chez Optimum, filiale de Cossette. Globalement, les 35 ans et plus représentent plus du tiers des usagers.

Ça, c’est uniquement Facebook… Twitter, le terrain de jeux des « influenceurs », compte plus de 200 millions d’utilisateurs actifs, qui génèrent 140 millions de tweets par jour, trois fois plus qu’il y a un an. Ce qui représente un milliard de tweets par semaine !

LinkedIn, le réseau des liens d’affaires et des recruteurs, compte plus de 100 millions de membres.

Par la force du nombre, l’utilisation des médias sociaux à des fins marketing est ainsi devenue la tendance, souligne dans son blogue Michael A. Stelzner, fondateur de SocialMediaExaminer, qui vient de publier un rapport sur les pratiques d’affaires dans l’industrie des médias sociaux en 2011, sondant 3 300 marketeurs partout dans le monde.

Les chiffres sont éloquents : 90 % des marketeurs sondés disent que les médias sociaux sont importants pour leur entreprise, et 93 % d’entre eux les utilisent déjà à des fins marketing.

« Nous assistons à une révolution dont nous commençons à peine à mesurer l’ampleur », dit Marie-Josée Gagnon, présidente de la firme de communication Casacom.

En 2011, une entreprise qui décide d’ignorer ce phénomène le fait à ses risques et périls.

Il suffit d’abord de tendre l’oreille.

À la une

Conflit du bois d’œuvre: le prix des maisons fera-t-il plier Biden?

15/01/2022 | François Normand

ANALYSE. Les démocrates sont en difficulté, tandis que la grogne monte contre la hausse du prix du bois et des maisons.

«J'manque de bras!» Attendez avant de vider votre portefeuille!

14/01/2022 | Catherine Charron

Votre PME peut tirer son épingle du jeu, même dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre. Voici comment.

Forte demande de bureaux en sous-location à Montréal

14/01/2022 | Charles Poulin

Premier trimestre d'absorption nette positive au pays en immobilier commercial