Les marchés : un pas en arrière

Publié le 21/10/2008 à 00:00

Les marchés : un pas en arrière

Publié le 21/10/2008 à 00:00

Ainsi le TSX est redescendu à 9 795 points, accusant une baisse de 4,44%. Le Dow Jones est retombé à 9 033 points, soit une baisse de 2,5%. Le S&P500 recule de 3,08% à 955 points et le Nasdaq recule de 4,14% à 1 696 points.

À Toronto, le secteur qui perd le plus est celui des matériaux, cédant la plupart de ses gains d’hier avec une baisse de 8%. Les financières perdent aussi la plupart de leurs gains avec un recul de 4,6%. Le secteur de l’énergie accuse un recul de 4,9% qui reste de plus faible ampleur que ses gains de 14% lundi.

Aux États-Unis, ce sont les titres du secteur de l’énergie et des technologies qui ont cédé du terrain. Les investisseurs attendent avec inquiétude les résultats d’Apple qui seront annoncés après la fermeture des marchés.

«Les investisseurs ont toujours à l’œil le ralentissement économique et craignent que les résultats des entreprises continuent de se détériorer. On ne voit pas encore le bout tunnel et la bourse pourrait rester sans direction pendant plusieurs mois», explique Louis Roberge, associé chez Demers Valeurs Mobilières.

Pour Martin Roberge, stratège chez Dundee Securities, même si les cours de bourse sont attrayants dans une perspective de long terme, les investisseurs ne sont pas encore prêts à revenir en bourse à ce stade.

«Les investisseurs institutionnels détiennent des niveaux record de liquidités mais ne se pressent pas pour revenir sur les marchés. Ils se sont brûlés en tentant d’acheter au creux du marché en juillet et ne sont pas intéressés à être les premiers à investir à nouveau. Ils attendent que les écarts de taux se réduisent avant de revenir en bourse», écrit-il.

Ailleurs dans le monde, les investisseurs étaient tantôt optimistes tantôt plus frileux. À Londres le FTSE a reculé de 1,24% alors que le CAC40 parisien remonte de 0,78%. En Asie, le Nikkei japonais a pris 3,34% alors que le Hang Seng de Hong Kong reculait de 1,84%.

Sur les marchés des matières premières, le pétrole a accusé un recul et est redescendu à 70,89 dollars américains le baril dans l’attente de plus de précisions quant aux intentions de l’Opep qui seront discutées lors de sa rencontre de vendredi.

L’or était également sous pression et a perdu 22 dollars pour revenir à 768 dollars américains l’once alors que le dollar américain continue de s’apprécier sur les marchés des devises.

La force du dollar américain a été un signal négatif pour le dollar canadien qui a lâché 1,25 cents pour tomber à 82,65 cents américains.

À la une

L'indemnité de départ de l'ex-patron de Bombardier mal reçue par une firme

Il y a 2 minutes | La Presse Canadienne

Glass Lewis « remet en question » les « indemnités substantielles » octroyées à Alain Bellemare.

La Banque du Canada maintient son taux directeur Ă  0,25%

11:22 | AFP

« L’économie canadienne semble avoir évité le scénario le plus pessimiste ».

Ă€ surveiller: Lyft, Air Canada et Dollarama

Que faire avec les titres de Lyft, Air Canada et Dollarama? Voici quelques recommandations d'analystes.