Les marchés : la glissade se poursuit

Publié le 22/10/2008 à 00:00

Les marchés : la glissade se poursuit

Publié le 22/10/2008 à 00:00

Les indices nord-américains glissaient, ce qui constitue une répétition de la tendance des marchés européens et des places boursières asiatiques. Ces dernières ont d'ailleurs plongé à leur plus bas depuis quatre ans.

L’indice Dow Jones reculait à 8 456 points. Le S&P 500 cédait 6,16% à 896 points, alors que le Nasdaq perdait 4,65%, pour s¹établir à 1 617 points.

La perspective de l'annonce de résultats financiers en baisse pour les principales sociétés américaines et multinationales apporte de l¹eau au moulin de la morosité des investisseurs.

Au Canada, le recul du pétrole et des métaux plombe l¹humeur des épargnants.

Le S&P/TSX reculait de 5,71 %. L¹indice se situe à 9 236 points. Les secteurs perdants sont surtout les matériaux (-11%), l’énergie (-9%). Les financières accusent pour leur part un recul de 4%.

«Nous sommes maintenant à des niveaux où les titres du secteur de l’énergie se transigent au même niveau qu’en mai 2005 quand le baril du pétrole valait 52 dollars américains », commente l’analyste Menno Hulshof de Dundee Capital Markets.

Reculs en Europe et en Asie

À Paris, l'indice CAC 40 perdait 5,10% à 3 298 points en fin d’après-midi. Londres recule de 4,46%, Francfort de 4,16%.

En Asie, l'indice Nikkeï à Tokyo a dévissé de 6,79 pour cent, cédant 631,56 points à 8674,69 points, après une hausse de 2,46 pour cent mardi. Le Hang Seng à Hong Kong a perdu 5,2 pour cent tandis qu'à Séoul, le Kospi était en recul de 5,1 pour cent.

Toutes les autres places boursières d'Asie et du Pacifique tiraient également vers le bas comme en Australie, en Chine, à Singapour et à Taïwan.

La journée a aussi été rude sur le marché des matières premières. Le prix du baril de pétrole a reculé de 5,43 dollars américains pour s’établir à 66,47 dollars américains. Les investisseurs ont les yeux rivés sur le ralentissement économique et minimisent l’impact d’éventuelles baisses de production de l’Opep.

"Compte tenu du ralentissement économique, on ne serait pas surpris que le prix du pétrole baisse encore. Cependant, une fois la crise financière passée, il devrait remonter et nous réitérons notre cible de 75 à 80 dollars le baril", pense Pierre Lapointe, stratège adjoint à la Banque Nationale.

L’or est descendu à son niveau le plus bas depuis un an, soit 735,20 dollars américains l’once.

Cette faiblesse des matières premières a été un mauvais signal pour le dollar canadien qui glisse à un nouveau creux de 79,78 cents américains.


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Medfar veut séduire les médecins de la planète

Édition du 19 Octobre 2019 | Claudine Hébert

PME DE LA SEMAINE. Elle développe la 1ère plateforme de dossier médical électronique infonuagique certifiée du Québec.

Cybersécurité financière: Flare Systems obtient un financement d'amorçage de 1M$

14:30 | Pascal Forget

L'entreprise de cybersécurité financière Flare Systems vient de finaliser une ronde de financement d'amorçage de 1M$.

Cessez de toujours faire plus, faites mieux!

BLOGUE INVITÉ. Un changement d'attitude qui, mine de rien, présente des bienfaits vertigineux...