Les marchés : journée rouge, sauf à New York

Publié le 16/10/2008 à 00:00

Les marchés : journée rouge, sauf à New York

Publié le 16/10/2008 à 00:00

À Toronto, le S&P/TSX affichait un recul de 0,58% à 9 270 points. La journée a cependant été plus difficile que ne le laisse entrevoir les cours de fermeture. L’indice est descendu jusqu’à 8 761 points sous l’effet des baisses de cours des matières premières.

C’est surtout le secteur des matériaux qui accuse le coup avec un recul de7,7% sous l’effet de la baisse de l’or dont le cours a atteint 804,50 dollars américains l’once.

Le secteur de l’énergie, qui avait cédé du terrain pendant la journée, a affiché une remontée pour terminer en hausse de 2,5%, malgré la baisse du prix du baril de pétrole qui est descendu à 70,10 dollars américains.

«À 70 dollars américains le baril, les exploitations pétrolières canadiennes existantes sont encore rentables. Cependant, les nouveaux projets sont remis en question», soutient Carlos Leitao, stratège et économiste en chef à la Banque Laurentienne.

À l’opposé, la baisse du pétrole a été accueillie avec optimisme à Wall Street où en après-midi le Dow Jones est remonté de 4,7% à 8 979 points, le S&P a gagné 4,24% à 946 points et le Nasdaq a terminé à 1 717 points, en hausse de 5,49%.

«Le recul du pétrole a des répercussions sur la rentabilité des entreprises et sur le niveau d’activité économique», explique Carlos Leitao.

En Europe et en Asie, le ton est sensiblement différent et les baisses brutales se sont poursuivies. À la clôture, le CAC-40 perdait 5,92% à 3.181 points, le FTSE-100 5,35% à 3 861,39 points et le DAX Xetra 4,91% à 4 622,81 points.

En Russie, les échanges ont été suspendus sur les bourses de Moscou après une forte chute alimentée par les craintes pour le secteur bancaire national et la plongée des prix du pétrole.

L'indice Nikkeï à Tokyo perdait 1.089,02 points, soit 11,41%, à 8.458,45 points, sa plus forte chute depuis le krach de 1987. A Hong Kong, le Hang Seng a terminé en baisse de 4,8%, après avoir cédé plus de 8% en séance.

Le dollar canadien a gagné 21 cents américains et est remonté à 84,41 cents américains.

À la une

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

Vous achetez une maison avec votre conjoint?

EXPERT INVITÉ. L’évolution du mode de vie peut avoir des conséquences financières graves pour certains d’entre nous.

Ă€ surveiller: BRP, Aritzia et Banque TD

Que faire avec les titres de BRP, Aritzia et Banque TD? Voici quelques recommandations d'analystes.