Bourse: Entre pétrole et santé, les marchés stagnent, Theratechnologies bondit

Publié le 21/06/2017 à 09:42

Bourse: Entre pétrole et santé, les marchés stagnent, Theratechnologies bondit

Publié le 21/06/2017 à 09:42

Wall Street a terminé sans direction mercredi, tiraillée entre le repli du secteur de l'énergie dans le sillage de la chute du pétrole et la bonne tenue des titres liés à la santé: le Dow Jones a perdu 0,27% tandis que le Nasdaq a gagné 0,74%.


Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a reculé de 57,11 points à 21.410,03 points et le Nasdaq, à dominante technologique, a progressé de 45,92 points à 6.233,95 points.


L'indice élargi S&P 500 a reculé de 1,42 point, soit 0,06%, à 2.435,61 points.


Voici l'état de la situation à 16h30:


S&P/TSX -0,01% à 15148 points
S&P 500  
 -0,08% à 2435 points
Dow Jones -0,27% à 21410 points
Nasdaq +0,74% à 6233 points
Dollar canadien  -0,45% à 0,7498$US
Once d'or +0,26% à 1246$US
Baril de pétrole -2,18% à 42,56$US


À Toronto, les titres énergétiques perdent le plus, soit 1,34%, tandis que la Banque Royale(RY, -0,87%), a annoncé des mises à pied.


Titres en action


À Toronto, l'action de Sears Canada (SCC, 0,62$) est à nouveau malmenée, baissant de 20% alors qu'on apprend que le détaillant songerait à se placer sous la Loi de la protection contre les créanciers. L'action du détaillant de matelas Sleep Country Canada Holdings(ZZZ, 40,48$), considéré comme un bénéficiaire des déboires de Sears, monte de 3,4%. Le détaillant de meubles Leon's Furniture(LNF, 17,32$) perd 0,23%.


Kenric S. Tyghe, de Raymond James, réitère sa recommandation neutre et sa cible de 18$ pour le propriétaire des épiceries IGA et Sobeys, Empire(EMP.A, 19,07$) avant la publication de ses résultats du quatrième trimestre, attendus le 28 juin. L'analyste abaisse ses prévisions de bénéfices en raison d'une hausse des prix plus faible que prévu et des solides gains de parts de marché rapportés par ses rivales. L'analyste vise un bénéfice de 0,15$ par action, ce qui reste supérieur à la prévision moyenne de 0,13$ de l'ensemble des analystes qui suivent l'entreprise. L'action recule de 0,31%.


Paul Treiber, de RBC Marchés des capitaux, dévoile ses prévisions de résultats du premier trimestre de BlackBerry(BBRY, 10,65$) attendus ce vendredi. L'analyste vise des revenus de 256M$US, en baisse de 14% sur le trimestre précédent. Il anticipe un bénéfice avant intérêt, impôts et amortissement(BAIIA) de 30M$ et un bénéfice par action de 0,00$US. L'analyste va notamment surveiller les commentaires de la direction au sujet de son offensive dans les logiciels. Il laisse sa recommandation à neutre et sa cible à 9,50$US, le titre ayant peut-être monté trop vite. L'action se replie 0,98%.


Alan Ridgeway, de Banque Scotia, amorce le suivi du titre de Theratechnologies(TH, 7,79$) avec une recommandation surperformance et une cible de 9,50$. Sa vision favorable de la biopharmaceutique montréalaise repose sur sa thèse voulant que l’entreprise est à un point d’inflexion dans le développement d’un deuxième traitement. La société réalise des revenus d’environ 40M$ par année avec l’EGRIFTA, mais pourrait ajouter l’Ibalizumab et ainsi devenir un acteur de niche dans le créneau du VIH. La société, dit l’analyste, possède 30M$ de liquidités qui lui permettront de financer un deuxième traitement sans mettre à risque son bilan. Le titre monte de 5,4%.


Adam Shine, de la Financière Banque Nationale, fait passer sa recommandation pour le titre de la société derrière la Pat Patrouille, Spin Master(TOY, 38,50$), de neutre à surperformance parce que le titre a baissé de 16,1% depuis le 12 mai. À cette date, l’analyste avait abaissé sa recommandation tandis que le titre s’approchait de sa cible. L'action prend 7,21%.


Parmi les titres américains, le groupe de messagerie FedEx(FDX, 212,30$US) progresse de 1,60% après un début de séance poussif. L'entreprise qui a publié ses résultats mardi soir a dépassé les attentes lors de son dernier exercice fiscal, marqué notamment par un retour dans le vert lors des trois derniers mois du fait de l'intégration de TNT Express.


Mais les analystes de Crédit Suisse mettaient aussi en avant «une prévision de bénéfice par action surtout portée par une baisse du taux d'imposition», «un manque de clarté sur les marges pour l'année fiscale 2018» et «des dépenses d'investissement plus élevées que prévu».


L'éditeur de logiciels Adobe(ADBE, 144,24$US) gagne 2,36% après avoir diffusé des résultats au-dessus des prévisions du marché.


La santé en forme


«On observe (ce mercredi) des performances très contrastées», a commenté David Levy de Republic Wealth Advisors.


«Les prix du pétrole sont descendus à leur plus bas (depuis août à New York), ce qui entraîne vers le bas toutes les valeurs liés à l'énergie», a-t-il remarqué.


Au sein du Dow Jones, les majors Chevron et ExxonMobil ont ainsi perdu respectivement 1,87% et 1,06%.


L'indice du secteur de l'énergie au sein de S&P 500 a reculé dans son ensemble de 1,60%.


«De l'autre côté, les titres des secteurs de la santé et des biotechnologies se sont particulièrement bien comportés car ils profitent probablement de la perspective d'une abrogation de la loi sur la santé d'Obama», a ajouté M. Levy.


L'indice du secteur du S&P 500 regroupant les valeurs liées à la santé a avancé de 1,23%.


Les responsables du parti républicain doivent dévoiler jeudi une nouvelle mouture de leur grande loi de réforme du système de santé, tant promise mais qui se heurte à de fortes résistances au sein de leur camp. Les spéculations vont bon train sur possible sur des mesures de dérégulation du secteur pharmaceutique.


La seule statistique majeure du jour concernait l'immobilier: les reventes de logements aux Etats-Unis ont, à la surprise des analystes, augmenté en mai selon les chiffres publiés de l'Association nationale des agents immobiliers américains (NAR).


«La tendance à la hausse des demandes de crédits immobiliers dans les derniers mois indique clairement un nouveau cycle de fortes ventes de maisons cet été», a relevé dans une note Ian Shepherdson, économiste de Pantheon Macroeconomics.


Le marché obligataire a également terminé sans direction nette, le rendement des bons du Trésor à dix ans restant quasi stable vers 20H15 GMT à 2,159%, contre 2,157% mardi soir, et celui des bons à 30 ans reculant à 2,728% contre 2,739% précédemment.


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

La marge de sécurité: un concept intemporel

BLOGUE INVITÉ. La «marge de sécurité». Les 3 mots les plus importants dans l'investissement, selon Warren Buffett.

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

La marge de sécurité: un concept intemporel

BLOGUE INVITÉ. La «marge de sécurité». Les 3 mots les plus importants dans l'investissement, selon Warren Buffett.

Six manières de réduire vos erreurs d'investissement

BLOGUE INVITÉ. C'est simple, moins vous avez à prendre de décisions, moins vous commettez d'erreurs.