Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 17/05/2019 à 06:58

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 17/05/2019 à 06:58

(Photo: Getty)

La Bourse de New York s'oriente vers une ouverture dans le rouge vendredi matin, après une hausse des indices qui devrait encourager les prises de bénéfices, dans un contexte rendu toujours incertain par les tensions commerciales entre Pékin et Washington.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en baisse de 0,43% à 25 756 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, recule de 0,59% à 7555,75 points. Le S&P500, quant à lui, prend 0,45% à 2865,75 points.

Wall Street a terminé dans le vert jeudi.

Contexte

«Le revirement d'humeur que nous avons observé ces derniers jours a été assez remarquable», a souligné dans une note Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Les marchés européens sont passés «du pessimisme et des fortes baisses de lundi, consécutives à celles de la semaine dernière, à trois jours successifs de gains, tandis que les marchés américains leur ont emboîté le pas», a-t-il complété.

Mais après une séance en ordre dispersé sur les places asiatiques ce vendredi, c'est la même «incertitude qui devrait conduire les marchés à ouvrir en baisse après les importants gains des derniers jours», a estimé M. Hewson.

Nous devrions assister à «une prise de bénéfices assez logique après des séances de progression consécutives et beaucoup d'interrogations concernant les relations commerciales entre Washington et Pékin», ont relevé quant à eux les experts de Mirabaud Securities Genève.

À l’étranger

Les Bourses chinoises ont replongé vendredi, effaçant leurs gains des séances précédentes dans un marché angoissé par le regain des tensions commerciales entre Pékin et Washington, dont la guerre douanière prend la tournure d'un bras de fer technologique.

Le conflit commercial entre les États-Unis et la Chine a pris depuis mercredi une nouvelle dimension, Washington sortant l'artillerie lourde dans le secteur des technologies pour tenter de neutraliser Huawei, acteur incontournable des réseaux mobiles et de la 5G, et s'attirant jeudi une réplique virulente de Pékin.

De quoi maintenir la pression sur les investisseurs chinois, en dépit de la bonne performance de Wall Street la veille après des indicateurs économiques américains robustes.

«Il devient difficile de se réjouir (de ces chiffres encourageants) alors que dans le même temps, les évolutions dans le dossier commercial suggèrent une escalade plutôt qu'un apaisement des tensions», observe Rodrigo Catril, analyste de la National Australia Bank.

Il pointe ainsi l'avis d'observateurs selon lesquels la campagne de l'administration Trump contre les opérateurs télécoms «signifie de facto que le président s'est saisi de l'arme nucléaire et qu'il s'oriente désormais vers une guerre technologique tous azimuts avec la Chine».

À l’agenda

Du côté des indicateurs, le marché automobile européen a baissé de 0,4% sur un an en avril, son huitième mois de recul consécutif, plombé par le Royaume-Uni et l'Allemagne, mais les constructeurs français ont réussi à progresser, d'après des statistiques publiées vendredi.

Les chiffres définitifs de l'inflation pour le mois d'avril en zone euro sont au menu plus tard aujourd'hui.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

17/06/2019 | LesAffaires.com et AFP

«Les investisseurs tablent sur trois baisses de taux dans les mois à venir.»

Avant la Fed, la Bourse se fige

Mis à jour le 15/06/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Le calme en Bourse occulte la fébrilité entourant la prochaine décision de la Fed.

À la une

Le Québec à l'origine de l'aluminium «vert»

17/06/2019 | Siham Lebiad

De l’aluminium non polluant «made in Québec» d’ici 2024? C’est le pari que s’est donné l’entreprise Elysis.

L'accès à la propriété s'améliore après un recul notable en 2018

17/06/2019 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. En 2018, l'accès à la propriété a atteint un creux en 7 ans au Québec

Ottawa précise les modalités de son programme d'aide d'accession à la propriété

17/06/2019 | Martin Jolicoeur

Les prêts seront remboursables, sans intérêt, et modulables en fonction des variations de valeur de la propriété.