Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 03/12/2021 à 07:54, mis à jour le 03/12/2021 à 08:01

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 03/12/2021 à 07:54, mis à jour le 03/12/2021 à 08:01

(Photo: Getty Images)

Les marchés mondiaux se montraient incertains vendredi, évoluant tantôt en hausse, tantôt près de l'équilibre face aux préoccupations autour du variant Omicron.

Les indices européens qui avaient nettement rebondi en début de séance réduisaient leurs gains à la mi-journée. À la Bourse de New York, les contrats à terme des trois principaux indices étaient proches de l'équilibre.

En Asie, Tokyo et Shanghai ont repris respectivement 1% et 0,94%. En revanche, Hong Kong a légèrement reculé (-0,09%), après un changement de réglementation opéré par l'autorité américaine de régulation des marchés financiers qui pourrait obliger des entreprises chinoises à quitter la Bourse de New York.

 

Les indices boursiers à 7 h 53

Aux États-Unis, les contrats à terme du Dow Jones avançaient de 10,00 points (+0,03%) à 34 632,00 points. Les contrats à terme du S&P 500 avançaient de 1,25 point (+0,03%) à 4 577,00 points. Les contrats à terme du Nasdaq récoltaient 13,50 points (+0,08%) à 16 002,00 points.

Eu Europe, les résultats étaient dans le vert. À Londres, le FTSE 100 récoltait 27,14 points (+0,38%) à 7 156,35 points. À Paris, le CAC 40 progressait de 10,89 points (+0,16%) à 6 806,64 points. À Francfort, le DAX augmentait de 48,48 points (+0,32%) à 15 311,59 points.

En Asie, le Nikkei de Tokyo a avancé de 276,20 points (+1,00%) à 28 029,57 points. De son côté, le Hang Seng de Hong Kong a descendu de 22,24 points (-0,09%) à 23 766,69 points.

Du côté du pétrole, le prix du baril de WTI américain progressait de 1,89 $ US (+2,84%) à 68,39 $ US. Le baril de Brent de la mer du Nord avançait de 1,99 $ US (+2,86%) à 71,66 $ US.

 

Le contexte 

«L'attente des chiffres de l'emploi aux États-Unis, publiés cet après-midi, va occuper, au moins à court terme, les investisseurs, après une semaine turbulente sur les marchés, marquée par le coronavirus et ses variants», résume Jochen Stanzl, analyste pour CMC Market.

Le rapport sur l'emploi de 8h30, heure du Québec, sera scruté, car il pourrait confirmer la perspective d'un resserrement monétaire plus rapide que prévu de la part de la Réserve fédérale (Fed). 

La Fed a jusqu'ici préféré s'assurer de la solidité de la reprise de l'économie aux États-Unis et du rétablissement du marché de l'emploi.

Cependant, le président de la banque centrale américaine Jerome Powell a changé de ton mardi, estimant qu'il était temps de ne plus parler d'inflation transitoire. Il envisage une réduction plus rapide que prévu des achats d'actifs de l'institution, ouvrant la voie à une hausse des taux directeurs dès 2022 pour limiter l'inflation.

Sur le plan sanitaire, les investisseurs continuent de scruter toute information concernant le nouveau variant Omicron. Deux études scientifiques évoquent une contagiosité accrue, mais «il reste encore à savoir quel est son niveau de dangerosité et surtout de résistance aux traitements existants», souligne Sebastian Paris Horvitz, analyste chez LBPAM. 

En Afrique du Sud, où a été annoncée l'identification du variant Omicron la semaine dernière, les autorités ont décrit une propagation «exponentielle» du virus. Le nouveau variant y est déjà dominant.

Les marchés étaient déjà inquiets du regain de la pandémie de la COVID-19, avant même la découverte du variant Omicron. Une cinquième vague de contaminations touche l'Europe, obligeant certains gouvernements à prendre des mesures. L'Allemagne a durci jeudi des restrictions visant les personnes non vaccinées.

Les Émirats arabes unis ont signé vendredi un accord pour acquérir 80 avions de combat Rafale, l'avion de chasse construit en collaboration par les français Dassault Aviation (+8,32%), qui supervise 60% de la valeur de l'avion, l'électronicien Thales (+1,93%) et le motoriste Safran (-2,27%). 

Le contrat, qualifié d'«historique» par la ministre des Armées Florence Parly et le plus important jamais conclu avec un pays étranger, s'élève à 16 milliards d'euros, dont deux pour les armements et «éléments associés».

Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell gagnait 1,57% à 1 659 pence après avoir annoncé son retrait d'un projet de champ pétrolier au large des îles Shetland en Écosse contesté par les ONG environnementales, invoquant un intérêt économique «pas assez solide».

Le groupe d'assurance Allianz (+1,55% à 200,35 euros) a annoncé son intention de «modifier» sa politique de dividende, pour désormais verser chaque année à ses actionnaires «un montant supérieur d'au moins 5% à celui de l'année précédente».

Les prix du pétrole étaient en hausse, au lendemain d'un sommet des producteurs de l'OPEP+ qui les a vus reconduire en janvier la hausse graduelle de la production menée chaque mois depuis mai.

L'euro s'appréciait de 0,09% à 1,1312 dollar américain.

Le bitcoin était stable (+0,38%) à 57 100 $US.

Sur le même sujet

Oui, les cryptos offrent des avantages aux entreprises les adoptant, mais…

LES CLÉS DE LA CRYPTO. L’angoisse de rater un événement important «Fear Of Missing Out» a rongé les institutions.

Bourse: Wall Street fermée, Toronto termine en hausse

Mis à jour à 17:04 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street était fermée ce lundi pour le jour férié du Martin Luther King Day.

OPINION Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi
Mis à jour à 08:38 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Wall Street finit en ordre dispersé, les bancaires chutent, la tech rebondit
Mis à jour le 14/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi
Mis à jour le 14/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

«J'manque de bras!» Attendez avant de vider votre portefeuille!

14/01/2022 | Catherine Charron

Votre PME peut tirer son épingle du jeu, même dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre. Voici comment.

Bourse: Wall Street fermée, Toronto termine en hausse

Mis à jour à 17:04 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street était fermée ce lundi pour le jour férié du Martin Luther King Day.

À surveiller: Pfizer, Cogeco et Fiera

08:52 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Pfizer, Cogeco et Fiera? Voici quelques recommandations d’analystes.