Vidéotron retire un service en décriant un geste «anticoncurrentiel» de Bell

Publié le 22/01/2020 à 06:52

Vidéotron retire un service en décriant un geste «anticoncurrentiel» de Bell

Publié le 22/01/2020 à 06:52

Par La Presse Canadienne

Vidéotron a affirmé qu'elle se voyait «contrainte» de retirer l'offre sur demande offerte jusqu'à tout récemment avec la chaîne Super Écran, propriété de Bell Média, en raison d'une ‹autre manoeuvre anticoncurrentielle de Bell».

Bell Média a annoncé mardi la croissance de son service de diffusion en continu Crave pour inclure de nombreuses heures de programmation en français sans frais supplémentaires.

La filiale de Québecor a dit croire que Bell «utilise encore une fois sa position dominante sur le marché afin de désavantager son principal concurrent, et ce, au détriment des consommateurs».

Par communiqué, Vidéotron a dit également retirer les accès à son application Super Écran Go aux clients de Vidéotron abonnés à la chaîne portant le même nom.

Dans une déclaration par courriel en réaction aux propos tenus par Vidéotron, Bell Média a soutenu que le produit a «également été rendu disponible pour Vidéotron, mais (que la compagnie) a choisi de ne pas l'offrir à ses abonnés».

«L'ancienne application Super Écran Go n'est plus fonctionnelle, donc personne n'est "bloqué"», a affirmé Bell Média.

«Dans le cadre du service Crave bilingue annoncé aujourd'hui, nous lançons une nouvelle version de l'application Super Écran qui propose des milliers d'heures de nouveau contenu francophone. En fait, des distributeurs du Québec _ incluant Cogeco, Telus, Bell Télé et plusieurs autres _ ont déjà accepté d'offrir le nouveau Crave bilingue incluant le nouveau produit Super Écran», a ajouté l'entreprise.

En avril dernier, Québecor avait contrevenu à une décision du CRTC en bloquant le signal de TVA Sports aux abonnés de Bell Télé lors de l'ouverture des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey.

Québecor réclamait à grands cris de meilleures redevances de Bell pour ses chaînes spécialisées.

En vertu de l'annonce faite mardi, la plateforme Crave de Bell Média croît sur le marché canadien de langue française avec un éventail de films et d'émissions de télévision.

La plus grande plateforme de télévision en continu du pays annonce qu'elle deviendra officiellement un service bilingue le 28 janvier, au moment du lancement de la série originale de Crave «Pour toujours, plus un jour» avec Catherine Brunet et Pier-Luc Funk.

Bell estime que 5000 heures de programmation en français seront offertes sans frais supplémentaires pour tous les abonnés actuels de Crave. La sélection comprendra 250 séries télévisées de langue française, dont plus de 160 productions québécoises originales.

Les téléspectateurs auront également la possibilité de passer au nouveau niveau de service Super Écran de Crave, qui propose encore 1000 heures de films hollywoodiens et de séries HBO doublés ou sous-titrés en français, pour un supplément de 9,99 $ par mois.

Sur le même sujet

Le CRTC maintient les tarifs de gros pour internet en attendant une révision

Le CRTC voulait réduire les tarifs que les opérateurs de réseau peuvent facturer aux fournisseurs indépendants.

À surveiller: BRP, Québecor et Target

Que faire avec les titres d’Industries BRP, Québecor, et Target? Voici quelques recommandations d'analystes.

À la une

Commerce: Biden maintiendra la pression sur la Chine

23/10/2020 | François Normand

Les républicains ont une perception plus négative à l'égard de la Chine, mais elle progresse aussi chez les démocrates.

Une bulle technologique dans le S&P500? (la suite)

23/10/2020 | Ian Gascon

BLOGUE INTIVÉ. Les titres technologiques méritent-ils des évaluations aussi élevées?

Si ça semble trop beau pour être vrai…

23/10/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les rendements élevés viennent obligatoirement avec des risques élevés.