Tarifs Trump: l'Europe prépare sa riposte

Publié le 02/03/2018 à 12:34

Tarifs Trump: l'Europe prépare sa riposte

Publié le 02/03/2018 à 12:34

Par AFP

Photo: 123rf

La Commission européenne élabore une liste ciblée de produits américains qu'elle pourrait lourdement taxer afin d'envoyer «un message politique» à Donald Trump si le président américain confirme son projet de taxer l'acier et l'aluminium, a-t-on appris vendredi auprès d'une source européenne.

«Il y aurait des produits en acier et en aluminium, mais aussi des produits industriels, agricoles et alimentaires», a expliqué cette source, affirmant que l'Europe était «prête à agir dès qu'il y a une confirmation précise» de la part de Washington et éventuellement dès la semaine prochaine.

Des médias ont évoqué la possibilité pour l'UE de mettre en oeuvre des mesures de rétorsion très spécifiques sur des produits fabriqués dans les Etats dont les électeurs sont les plus favorables à Donald Trump, comme le whisky du Kentucky, les oranges de Floride ou encore les motos Harley-Davidson.

Ces produits peuvent «en faire partie, mais la liste n'est pas définitivement arrêtée», a répondu la source européenne, qui travaille à la Commission.

«Il faut trouver un bon équilibre entre le message politique envoyé à Trump et les produits dont on a besoin», a-t-elle ajouté, précisant que ces contre-mesures seraient mises en place « en conformité avec les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC)».

Donald Trump a annoncé jeudi qu'il allait frapper de fortes taxes les importations d'acier et d'aluminium aux Etats-Unis, au risque de provoquer une guerre commerciale avec ses principaux partenaires commerciaux dont la Chine et l'UE.

«Je les promulguerai la semaine prochaine», a-t-il affirmé. Le président américain a évoqué des droits de douane de 25% pour l'acier et de 10% pour l'aluminium sans toutefois spécifier quels pays ils viseront.

Moins de deux heures plus tard, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, promettait des « contre-mesures » pour « rééquilibrer la situation ».

« Nous ne resterons pas les bras croisés pendant que notre industrie est frappée par des mesures injustes », a-t-il expliqué, précisant que ces propositions, destinées à protéger l'UE, deuxième producteur mondial d'acier après la Chine, seraient présentées « dans les prochains jours ».

« Je crois comprendre que la confirmation formelle (de Donald Trump) aura lieu jeudi prochain donc nous devrons attendre jusqu'à ce que la décision soit prise, ainsi que son contenu exact », a déclaré vendredi la commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström, en déplacement à Singapour.

En 2002, les Européens avaient déjà menacé de taxer certains produits américains de manière ciblée quand l'administration Bush avait déclenché une «guerre de l'acier».

La liste ne s'arrêtait pas aux produits sidérurgiques, mais comportait aussi des produits comme le jus d'orange, les pommes, les lunettes de soleil, des bateaux à moteurs ou les photocopieuses, pour un montant correspondant globalement au préjudice subi par les exportateurs d'acier européens.

Les Etats-Unis avaient finalement renoncé à leurs mesures avant que l'UE n'ait mis sa menace à exécution. 

 


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Stratégie omnicanale: mode d'emploi

05/07/2019 | Anne-Marie Tremblay

Pour atteindre les clients, les entreprises doivent dorénavant maîtriser tous les canaux de communication.

Accord commercial Europe-États-Unis: éviter un conflit commercial

12/04/2019 | AFP

Les États membres de l'Union européenne doivent valider lundi l'ouverture de négociations commerciales.

À la une

Immobilier: un bon 2e trimestre malgré un mois de juin moins éclatant

15/07/2019 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. En juin, les ventes de propriétés résidentielles ont reculé par rapport à la même période l'an dernier.

Stella-Jones: Brian McManus part l’esprit tranquille

15/07/2019 | Stéphane Rolland

Entrevue. Le PDG explique les raisons de son départ et ce qu’il voit pour Stella-Jones pour la suite.

Desjardins: une protection numérique permanente offerte à tous les membres

Mis à jour le 15/07/2019 | La Presse Canadienne

L’affaire se transportera également à Ottawa, lundi après-midi.