Pourquoi le dollar américain baisse-t-il ?

Publié le 19/10/2010 à 16:16, mis à jour le 19/10/2010 à 16:16

Pourquoi le dollar américain baisse-t-il ?

Publié le 19/10/2010 à 16:16, mis à jour le 19/10/2010 à 16:16

Par Olivier Schmouker

Des attentes trop élevées à l’égard de la Fed ?

La plupart des analystes américains anticipent que la Fed annoncera de nouvelles mesures d’assouplissement lors de sa prochaine rencontre de politique monétaire, le 3 novembre. Son bilan pourrait ainsi augmenter de plusieurs centaines de milliards de dollars au cours des prochains mois.

«A priori, on pourrait penser qu’il faudrait que la situation économique dérape dangereusement pour que la Fed annonce de nouvelles mesures. Un passage des indices ISM sous la barre de 50 ou une contraction durable de l’emploi seraient, par exemple, des sources d’inquiétude sans doute suffisantes pour justifier une intervention. Cependant, la Fed semble prête à agir beaucoup plus rapidement», avance M. Dupuis.

Dans son communiqué du 21 septembre, la Fed s’est en effet de nouveau montrée préoccupée par la «faiblesse» de la croissance économique américaine, et a ajouté que l’inflation se situait sous les niveaux compatibles avec son double mandat de stabilité des prix et de plein emploi. Aux risques économiques qui étaient déjà bien présents dans ses communications précédentes, elle a donc ajouté un risque concernant l’évolution de l’inflation et a ouvert plus directement la porte à d’autres mesures expansionnistes.

Dans le compte rendu de la dernière rencontre de la Fed, on a appris que l’achat d’obligations du gouvernement américain demeurait l’outil privilégié. La valeur du dollar américain s’en trouve affectée pour différentes raisons…

D’une part, un peu comme lorsqu’une banque centrale abaisse son taux d’intérêt directeur, cela réduit l’attrait de sa devise. Une offre plus abondante de monnaie, qui sous-tend des taux d’intérêt bas pendant une période prolongée, réduit la valeur relative d’une devise par rapport aux autres. D’autre part, les interventions de type quantitatif, qui visent à accroître l’offre de monnaie, peuvent avoir un impact sur la confiance des investisseurs envers une devise. Certains peuvent même y voir un risque de dérapage à plus long terme qui se traduirait par une inflation beaucoup trop élevée et, par ricochet, par une perte de pouvoir d’achat de la monnaie.

À quoi donc s’attendre de la part de la Fed? «La Fed pourrait débuter par l’achat d’une petite quantité de titres, tout en gardant la porte ouverte à une hausse de sa cible lors des réunions suivantes. Cette approche prudente pourrait limiter la dépréciation du billet vert et même le faire se réapprécier», considère M. Dupuis.

Plus : Dossier - Le dollar canadien

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse

Mis à jour à 18:06 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a pris plus de 100 points mardi.

Tesla: chute de 55% du bénéfice net au 1T

16:38 | AFP

Le constructeur compte produire un véhicule électrique à bas coût «aussi vite que possible».

À surveiller: Metro, Gildan et American Express

Que faire avec les titres de Metro, Gildan et American Express? Voici des recommandations d'analystes.