Le chômage, épine dans le pied d'Obama

Publié le 17/12/2009 à 10:03

Le chômage, épine dans le pied d'Obama

Publié le 17/12/2009 à 10:03

Par Olivier Schmouker

Un demi-million d'Américains s'inscrivent au chômage chaque semaine. Photo: Bloomberg

Davantage d’Américains que les semaines précédentes se sont inscrits au chômage durant la semaine close le 12 décembre.


Il y en a eu 7 000 de plus que la semaine précédente, pour un total de 480 000. Ce chiffre a désarçonné la plupart des analystes, qui tablaient en général sur un chiffre de 465 000, et indique que la «reprise économique» américaine est particulièrement fragile.


Cette rechute n’a pas influencé la moyenne établie sur quatre semaines, en baisse de 5 250 en glissement hebdomadaire, à 467 500 inscriptions. Il s’agit de son 15e repli consécutif.


Quant au taux de chômage indemnisé, il est demeuré stable, à 3,9%, pour la semaine terminée le 5 décembre. Le nombre de chômeurs indemnisés sur la même période, lui, a augmenté, de 5 000, à près de 5,2 millions, par rapport à la semaine précédente.


Rappelons que le président américain Barack Obama a littéralement déclaré la guerre au chômage, dans un discours prononcé le 2 décembre dernier. Et que Christina Romer, la présidente des conseillers économiques de la Maison Blanche, a fait une sortie publique la semaine dernière pour dire que la récession ne serait pas terminée aux États-Unis tant que le taux de chômage, qui avoisine les 10% en ce moment, ne reviendrait pas aux alentours de 5%...


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Bond surprise de l'emploi en janvier

08/02/2019 | Stéphane Rolland

Il s’est créé 66 800 emplois au Canada en janvier, selon les données de Statistique Canada.

La création d'emplois a bondi en décembre 2018 aux États-Unis

04/01/2019 | AFP

Le salaire horaire moyen a enregistré une hausse de 0,4 % sur le mois, son plus fort progrès depuis août.

À la une

Du numérique à la brique: le virage de BonLook

Découvrez pourquoi l'entreprise a décidé d'ouvrir plus d'une trentaine de points de vente physiques.

Du numérique à la brique: la transition de Frank and Oak

17/04/2019 | Catherine Charron

Voici pourquoi l'entreprise a pris la décision d'ouvrir des points de vente physiques.

Le taux directeur demeure inchangé à 1,75%

Mis à jour à 11:25 | La Presse Canadienne

Sa révision à la baisse de la croissance fait suite au brusque ralentissement de l’économie canadienne à la fin de 2018.