La Fed divisée sur les progrès du marché de l'emploi

Publié le 20/08/2014 à 15:19

La Fed divisée sur les progrès du marché de l'emploi

Publié le 20/08/2014 à 15:19

Par La Presse Canadienne

Le Comité monétaire de la banque centrale américaine (Fed) s'est montré divisé sur les progrès de l'économie des Etats-Unis, notamment du marché de l'emploi, selon les minutes de la dernière réunion de la Fed publiées mercredi.

Lire Forte création d'emploi aux États-Unis mais peu d'inflation: mystère?

Si une majorité de participants estiment que le marché de l'emploi est encore "sous-utilisé" avec notamment de nombreux postes à temps partiel, comme l'avait indiqué le Communiqué officiel du Comité (FOMC), certains affirment que l'emploi a fait suffisamment de progrès pour envisager un retour, plus tôt que prévu, à une politique monétaire moins accommodante.

"Les participants n'étaient pas du même avis sur le degré de sous-utilisation du marché du travail", indique le compte rendu de la réunion des 29 et 30 juillet.

A l'issue de cette réunion du (FOMC) il y a trois semaines, la Fed avait répété qu'une politique "hautement accommodante" était nécessaire et que malgré des progrès sur le front du taux de chômage (6,1% en juin mais remonté à 6,2% en juillet), les ressources du marché du travail étaient "sous-utilisées de façon significative". Cela faisait référence au fort nombre d'emplois à temps partiels et à la faible participation au marché de l'emploi.

Le rapport signale aussi que certains sont "de moins en moins en accord avec le message d'orientation monétaire" qui prévoit des taux bas "pour une période de temps considérable".

"De nombreux participants" estiment "qu'il serait approprié de commencer à réduire plus tôt que prévu la politique monétaire très accommodante".

Un membre du Comité, Charles Plosser de la Fed de Philadelphie, avait voté contre le message d'orientation de politique monétaire. Mais les minutes indiquent qu'il n'était pas le seul à entrer dans le débat.

La Fed a le double mandat d'assurer la stabilité des prix et de promouvoir l'emploi maximum.

À la une

Budget fédéral 2024: Ottawa pige 19,4G$ dans les poches des ultrariches et des entreprises

BUDGET FÉDÉRAL 2024. La mesure devrait servir à éponger le déficit de 39,8 G$ prévu pour 2024-2025.

Budget fédéral 2024: Ottawa veut encourager les régimes de retraite à investir au Canada

BUDGET FÉDÉRAL 2024. Ottawa veut inciter les régimes de retraite à investir au pays, mais sans y consacrer d’argent.

Ce budget écrit à l'encre rouge foncé ne fera pas que des heureux

EXPERTE INVITÉE. Les contribuables les mieux nantis passent à la caisse.