L'Ontario fait appel pour tenter d'enrayer la taxe carbone fédérale

Publié le 29/08/2019 à 06:58

L'Ontario fait appel pour tenter d'enrayer la taxe carbone fédérale

Publié le 29/08/2019 à 06:58

Par AFP

Le gouvernement de la province de l'Ontario, dans l'est du pays, a saisi mercredi la Cour suprême du Canada pour faire invalider la taxe carbone fédérale mise en place par le gouvernement Trudeau, à deux mois d'élections législatives où l'environnement sera au centre des débats.

En juin, la province la plus peuplée du Canada, dirigée par un gouvernement conservateur, avait été déboutée en première instance alors qu'elle contestait la constitutionnalité de cette taxe carbone.

«Malgré cette décision, nous restons déterminés à utiliser tous les outils à notre disposition pour combattre cette taxe nocive aux emplois qui hausse le coût de la vie des particuliers, des familles et des entreprises de l'Ontario qui travaillent si fort», a déclaré dans un communiqué le ministre provincial de l'Environnement, Jeff Yurek.

Le gouvernement provincial met en avant la hausse des prix des carburants pour justifier son combat judiciaire.

Le gouvernement libéral de Justin Trudeau insiste pour sa part sur le fait que la plupart des sommes récoltées via cette taxe sont reversées aux particuliers, sous forme de crédits d'impôt.

La province de la Saskatchewan, dans l'ouest du Canada, a également été déboutée par un tribunal et a fait appel devant la Cour suprême du Canada.

La taxe fédérale s'applique depuis avril à quatre provinces, toutes dirigées par des gouvernements conservateurs, n'ayant pas encore pris de mesures compatibles avec les objectifs nationaux de réduction des gaz à effet de serre: le Manitoba, le Nouveau-Brunswick, l'Ontario et la Saskatchewan.

La taxe doit également s'appliquer à partir de janvier à l'Alberta, où le nouveau gouvernement conservateur a annulé une tarification semblable.

Actuellement fixée à 20 dollars par tonne de CO2 émise, la taxe carbone fédérale, qui est répercutée sur le prix du carburant, doit progressivement passer à 50 dollars en 2022.

À suivre dans cette section


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

Sur le même sujet

Climat: nos bâtiments sont-ils vulnérables ?

Édition du 19 Octobre 2019 | Claudine Hébert

INFRASTRUCTURES ET GRANDS PROJETS. Notre parc immobilier public est-il vulnérable aux changements climatiques?

Un fléau insoupçonnable menace-t-il notre productivité?

15/10/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Demain, travailler va devenir de plus en plus pénible. Et ce, pour une incroyable raison, selon cette étude.

À la une

La plupart des A220 de la compagnie Swiss remis en service

11:57 | AFP

« 17 avions de la série C/A220 ont déjà été inspectés (…) Les moteurs sont en parfait état ».

A220 de Swiss cloués au sol: des inspections sont recommandées

Swiss, Delta Air Lines, Air Baltic, Korean Air, EgyptAir et Air Tanzania ont reçu des A220.

Swiss cloue ses appareils A220 au sol

Le transporteur aérien Swiss a décidé de clouer ses 29 appareils A220 (ex-CSeries) en raison de problèmes de moteurs.