Début d'une réunion monétaire de la Fed sous la pression de Trump

Publié le 18/06/2019 à 11:23

Début d'une réunion monétaire de la Fed sous la pression de Trump

Publié le 18/06/2019 à 11:23

Par AFP

Jérôme Powell (Photo: Getty Images)

La Banque centrale américaine (Fed) a débuté mardi une réunion monétaire sous la pression du président Donald Trump et des marchés pour baisser les taux d’intérêt.

« Le Comité de politique monétaire (FOMC) a commencé sa réunion à 10H30 », a indiqué mardi une porte-parole de la Réserve fédérale.

Mercredi, Jerome Powell, président de la Fed, tiendra une conférence de presse à 14H30, après la publication du traditionnel communiqué et de nouvelles prévisions économiques.

Peu avant le début de cette 4e réunion monétaire de l’année, le président Trump a accusé la Banque centrale européenne (BCE) et son président Mario Draghi d’affaiblir « injustement » l’euro par rapport au dollar en évoquant de possibles « nouvelles baisses » des taux européens. 

Sans renouveler ouvertement mardi sa préférence pour une baisse des taux de la part de la Fed, le président Trump a ainsi fait de nouveau indirectement pression sur Jerome Powell, en accusant dans deux tweets matinaux l’Union européenne et la Chine de faire baisser la valeur de leur monnaie face au dollar.

Les hausses de taux de la Fed fin 2018 renforcent le billet vert, selon lui, ce qui est un désavantage compétitif alors que son administration est en pleine guerre commerciale.

L’hôte de la Maison-Blanche s’est aussi indigné mardi du fait que les marchés boursiers européens aient favorablement réagi aux propos accommodants de celui qu’il appelle « Mario D ». 

Quelques jours plus tôt, il avait assuré que le Dow Jones, l’indice des valeurs vedettes à Wall Street, serait supérieur de 10 000 points sans la politique monétaire de Jerome Powell.

Il est peu probable néanmoins que la Fed annonce mercredi à l’issue de sa réunion une baisse des taux, selon les économistes. Mais elle pourrait indiquer qu’elle est prête à le faire dans les mois qui viennent si l’économie ralentit comme le pensent de nombreux économistes.

 


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Ottawa se penchera sur les congés de maladie payés

Accédant à la demande du NPD, il voudrait offrir dix journées de congé de maladie payées par année.

COVID-19: Postes Canada livre plus de colis et perd plus d'argent

Postes Canada a enregistré une perte avant impôt de 66 M$ au premier trimestre, à cause de la pandémie.

Start-ups: quel a été l’impact de la COVID-19?

10:57 | Jean-François Venne

DÉFI START-UP. Des start-ups ont vu leur modèle d’affaires devenir obsolète en quelques jours à cause de la pandémie.