Trois titres à surveiller (17 fév.)

Publié le 17/02/2010 à 09:01

Trois titres à surveiller (17 fév.)

Publié le 17/02/2010 à 09:01

Par lesaffaires.com

Telus offre une excellente occasion d’achat aux investisseurs. Photo : lesaffaires.com

Que faire avec les titres de Industrielle Alliance, Logibec Groupe Informatique et Telus? Notre équipe de journalistes vous présente quotidiennement les opinions des analystes sur certains titres à surveiller.

Industrielle Alliance

L’Industrielle Alliance a fini l’année 2009 sur une bonne note. L’assureur de Québec a déclaré un bénéfice par action ajusté de 0,77 $ à son quatrième trimestre, alors que les analystes prévoyaient 0,68 $.

Doug Young, chez TD Newcest, reste neutre sur le titre et maintient sa cible à 34 $. Selon lui, le titre de IAG est pleinement évalué et offre moins de potentiel boursier que ces concurrents.

Plus optimiste, Michael Goldberg, chez Valeurs mobilières Desjardins, hausse sa cible de 37 à 40 $ et continue de recommander son achat. « IAG semble bien positionnée pour accroître ses revenus en 2010 et 2011, et hausser son dividende », écrit-il. M-C.M.

Logibec Groupe Informatique

Après un bond de 21 % depuis novembre, le titre de Logibec est moins attrayant, surtout que la croissance de ses revenus ralentit aux États-Unis et que ses marges plafonnent au Canada.

Trois analystes n’en recommandent plus l’achat et leurs cours-cibles varient de 22,90 à 25 $. Le fournisseur de logiciels de gestion aux résidences pour personnes âgées pourrait acquérir un ou deux autres fournisseurs de logiciels aux États-Unis cette année. Leur intégration pourrait nuire à ses marges, estime Richard Tse, de la Financière Banque Nationale. D.B.

Telus

Les résultats du quatrième trimestre moins bons que prévu du géant des télécommunications Telus offrent une excellente occasion d’achat aux investisseurs, disent trois analystes.

Dvai Ghose, de Genuity Capital, souligne que Telus profitera de plusieurs facteurs favorables en 2010 : des dépenses d’investissement moindres, des coûts de restructuration en baisse, et des dépenses de rétention des consommateurs dans le sans-fil également plus faibles. Vince Valentini, de TD Newcrest, et Maher Yaghi, de Valeurs mobilières Desjardins, partagent ce point de vue et font valoir que le titre de l’entreprise est sous-évalué par rapport à ceux de Rogers et de BCE. J.-F.C.

À la une

Bourse: nouveaux records pour le Nasdaq et le S&P 500

Mis à jour à 18:49 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse.

Bourse: les gains du S&P 500 en 2024 restent fragiles

03/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Plus de la moitié du gain du S&P 500 lors des quatre premiers mois de 2024 est attribuable à... Nvidia.

Bourse: les gagnants et les perdants du 21 mai

Mis à jour à 18:51 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.