Trois titres à surveiller : ADF, Genivar et Thomson Reuters

Publié le 19/04/2010 à 08:02

Trois titres à surveiller : ADF, Genivar et Thomson Reuters

Publié le 19/04/2010 à 08:02

Par lesaffaires.com

Photo: Bloomberg

Que faire avec les titres de Groupe ADF, Fonds de revenu Genivar et Thomson Reuters ? Notre équipe de journalistes vous présente quotidiennement les opinions des analystes sur certains titres à surveiller.

Groupe ADF (Tor., DRX)

Pour un quatrième trimestre consécutif, le Groupe ADF a rapporté des résultats bien en deçà des attentes des analystes. Les revenus sont en baisse de 41% à son quatrième trimestre et le profit par action s’établit à 4 cents, alors que le consensus attendait 6 cents par action. L’analyste Benoît Caron, de la Financière Banque Nationale, charcute en conséquence ses cibles de profit pour 2011 et 2012, les faisant passer respectivement de 30 cents et 35 cents par action à 18 et 23 cents par action. Il maintient toutefois sa cible de 2,75$ sur le cours du titre et sa recommandation «Neutre». J.-F.C.

Fonds de revenu Genivar (Tor., GNV.UN)

Tel que prévu, la fiducie de revenu Genivar maintiendra un dividende annuel de 1,50 $ par action, après sa conversion en société par actions le 1er janvier 2011. Au cours actuel du titre, ce dividende procure un rendement de 5,2 %. Cette décision devrait rassurer les investisseurs qui craignaient une baisse de leur distribution, dit Bert Powell, analyste chez BMO Marchés des capitaux. Le vote pour entériner la conversion se tiendra à l’assemblée annuelle du 27 mai. Bien que le titre de Genivar ait déja atteint son cours-cible de 28,50 $, Anthony Zicha, de Scotia Capitaux, en recommande toujours l’achat puisque l’acquisition d’autres firmes de génie-conseil confère au titre un potentiel de gain additionnel. D.B.

Thomson Reuters (Tor., TRI)

Paul Steep, analyste chez Scotia Capitaux reste optimiste à longe terme sur le titre du géant de l’information financière électronique alors que l’industrie bancaire se relève doucement de la crise. À court terme, l’analyste a cependant des réserves. Plusieurs projets prennent du retard et l’intégration de l’agence Reuters acquise en 2008 se fait encore sentir au chapitre des marges bénéficiaires. Aussi, il réduit ses prévisions de profits pour 2010 les faisant passer de 1,89 à 1,79 $US par action. Thomson Reuters présentera ses résultats financiers du 1er trimestre le 4 mai prochain.

À suivre dans cette section


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Les 300 plus importantes PME du Québec en 2019

Édition du 26 Octobre 2019 | Emanuelle René de Cotret

Le classement annuel des 300 plus importantes PME du Québec

300 joyaux qui brillent au Québec

Édition du 26 Octobre 2019 | Marine Thomas

L'ÉDITO. Elles sont innovantes, dynamiques et ambitieuses. Elles, ce sont les PME québécoises. Contribuant à la...

Rogers rate la cible au 3e trimestre et abaisse ses prévisions

Mis à jour le 23/10/2019 | La Presse Canadienne

Rogers Communications a réduit ses prévisions de revenus pour 2019.