Titres en action: Cenovus, Hertz, Lufthansa, Nexans, Criteo

Publié le 03/11/2021 à 12:10, mis à jour le 03/11/2021 à 13:26

Titres en action: Cenovus, Hertz, Lufthansa, Nexans, Criteo

Publié le 03/11/2021 à 12:10, mis à jour le 03/11/2021 à 13:26

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

 

 

Cenovus Energy (CVE, 2,02 $US) a annoncé mercredi qu’elle doublerait son dividende et qu’elle mettrait en place un programme de rachat d’actions qui visera un maximum de 10% de ses titres, en marge du dévoilement d’un profit de 551 millions $ réalisé pendant son troisième trimestre. La société établie à Calgary versera désormais un dividende trimestriel de 3,5 cents par action, comparativement à 1,75 cent par action précédemment. Cenovus a affiché un bénéfice de 27 cents par action pour le trimestre clos le 30 septembre, par rapport à une perte de 194 millions $, ou 16 cents par action, pour la même période l’an dernier. Les revenus ont totalisé 12,7 milliards $, comparativement à ceux de 3,7 milliards $ du troisième trimestre de l’an dernier. La production en amont a grimpé pour atteindre l’équivalent de 804 800 barils de pétrole par jour, tandis qu’elle avait été de 471 799 barils par jour un an plus tôt. La production en aval s’est chiffrée à 554 100 barils par jour, en hausse par rapport à celle de 191 100 barils par jour au troisième trimestre de 2020.

 

L'entreprise de location de voitures Hertz (HTZZ, 32,14 $US), qui tente un retour au premier plan après s'être placée sous la protection de la loi américaine régissant les faillites pendant la pandémie, a annoncé mercredi vouloir racheter jusqu'à 500 millions de dollars américains de ses actions. Des actionnaires actuels de la société veulent vendre pour 37,1 millions d'actions ordinaires entre 25 et 29 $US l'unité, a précisé le groupe dans un communiqué. Un actionnaire a par ailleurs offert de vendre jusqu'à 5,57 millions d'actions supplémentaires dans un délai de 30 jours. Au prix le plus élevé, cela représenterait 1,2 G$US. Hertz prévoit de débourser entre 250 M$US et 500 M$US pour racheter une partie de ces titres. Le célèbre loueur de voitures a indiqué qu'il ne réaliserait pas de profit lors de la vente des actions et qu'il comptait financer le rachat grâce aux liquidités dont il dispose.

Le premier groupe européen du transport aérien Lufthansa (LHA.DE, 6,30 €) a réalisé au troisième trimestre son premier bénéfice opérationnel depuis le début de la pandémie, profitant d'une nette reprise du trafic aérien et du bond de la demande côté fret. La compagnie a vu son chiffre d'affaires presque doubler sur un an et a réalisé un maigre bénéfice d'exploitation (BAII) ajusté de 17 millions d'euros entre juillet et septembre, comparé à une perte de 1,3 milliard sur cette même période en 2020. En net, le groupe, qui compte aussi Austrian Airlines, Swiss et Brussels Airlines, affiche toujours une perte: -72 millions d'euros, selon un communiqué mercredi. Eurowings a réalisé 108 millions d'euros de bénéfices et les quatre compagnies nationales du groupe ont réduit leurs pertes à -450 millions d'euros. Mais la branche Cargo sort gagnante des perturbations dans les chaînes d'approvisionnement mondiales, avec un bénéfice d'exploitation «record» de 301 millions.

Le groupe français de câbles électriques Nexans (NEX.PA, 85,60 €) a déçu le marché mercredi après un ralentissement de sa croissance au troisième trimestre, marqué par des difficultés d'approvisionnement, mais a maintenu ses objectifs financiers pour 2021. En raison de tensions sur la chaîne d'approvisionnement, le chiffre d'affaires s'est rétracté de 1,7% au troisième trimestre, à 1,38 milliard d'euros contre 1,41 milliard l'an passé (avec un cours du cuivre standard de 5 000 euros la tonne), a indiqué le groupe. À périmètre et changes constants, les ventes ressortent toutefois en progression de 0,4%. Sur neuf mois, le chiffre d'affaires a progressé de 8,2%, à 4,49 milliards d'euros, contre 4,30 milliards l'an passé (avec le même cours de cuivre standard). Nexans, dont les câbles sont utilisés dans de multiples domaines qui vont des télécoms à l'alimentation en électricité, a annoncé en février son recentrage pour devenir un «pure-player» de l'électrification. Il a aussi réaffirmé sa volonté de se concentrer sur la valeur des contrats plus que sur les volumes. Le groupe a confirmé ses objectifs pour 2021, avec un bénéfice d'exploitation «compris entre 430 et 460 millions d'euros», une rentabilité des capitaux employés (ROCE) située «entre 13% et 15%» et une génération de trésorerie (avant fusions, acquisitions et opérations de capital) «entre 100 et 150 millions d'euros».

Le groupe de publicité en ligne Criteo (CRTO, 41,01 $US) a quadruplé son bénéfice net au troisième trimestre grâce à l'important rebond du secteur, et en profite pour relever une nouvelle fois sa prévision de croissance annuelle à +10%. Sur le trimestre, le chiffre d'affaires du groupe français coté au Nasdaq à New York a augmenté de 8%, à 509 millions de dollars. Son bénéfice net est passé quant à lui de 5 à 23 millions de dollars. L'indicateur privilégié du groupe, qui exclut les reversements aux partenaires (ex-TAC), augmente pour sa part de 13% à 211 millions de dollars, soit 4 points de croissance de plus qu'attendu. Le reciblage, spécialité historique de Criteo, a augmenté de 11% sur le trimestre, une croissance «partiellement compensée par les anticipations des changements à venir» sur la vie privée des internautes, a indiqué le groupe. L'impact seul des changements introduits par Apple dans son nouveau système d'exploitation mobile, qui empêchent les applications d'accéder sans permission à l'identifiant publicitaire de l'appareil, est estimé à 55 millions de dollars sur l'année. Et l'ensemble des nouvelles restrictions, intégrant celles de Google sur le web, pourrait coûter jusqu'à 60 millions de dollars de plus en 2022. Criteo investit depuis quelques années dans de nouvelles solutions publicitaires (désormais 28% de ses revenus), notamment la publicité directement sur les sites de cybercommerce (retail media). Ces revenus ont baissé de 14% au troisième trimestre en raison de la migration des clients vers la nouvelle plateforme spécialisée, mais Criteo se félicite parallèlement de l'arrivée de nouveaux distributeurs Lowe's, Walmart Canada, BestBuy et Douglas. Criteo affirme de plus qu'il peut encore cibler au quotidien 60% de ses profils d'internautes grâce à ses accords avec les éditeurs de médias.

Sur le même sujet

Netflix travaille «activement» sur sa future offre moins chère avec publicité

Le géant du streaming, qui avait jusqu'alors défendu un modèle sans publicités, a annoncé ce virage en avril.

Titres en action: Airbnb, Kinross Gold

Mis à jour à 11:53 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

Bourse: Wall Street termine en berne, minée par la confiance des ménages

Mis à jour à 17:51 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse malgré la hausse du cours du pétrole brut.

À surveiller: MTY, Mdf commerce, et Goeasy

Que faire avec les titres de Groupe d’alimentation MTY, mdf commerce et goeasy?

Le BSFI modifie les règles sur les prêts immobiliers pour réduire le risque

Les consommateurs ne verront pas d’augmentation de leurs exigences de paiement mensuel à la suite de ce changement.