Technicolor: des ventes semblables à celles de 2018 au premier trimestre

Publié le 25/04/2019 à 13:26

Technicolor: des ventes semblables à celles de 2018 au premier trimestre

Publié le 25/04/2019 à 13:26

Par AFP

(Photo: Getty Images)

Le groupe français de services et de technologies pour les médias numériques Technicolor (TCH), en difficulté financière, a déclaré jeudi avoir réalisé un chiffre d’affaires stable au premier trimestre, dans un communiqué qui ne donne quasiment pas de résultats chiffrés.

« Les ventes de Technicolor sont globalement en ligne avec celles de l’année dernière à taux de change courants », assure ainsi l’entreprise.

Sur l’année 2018, le groupe a subi une perte nette de 67 millions d’euros et réalisé un chiffre d’affaires de près de 4 milliards d’euros, en baisse de 6,2 %.

Après avoir dû réviser plusieurs fois ses objectifs ces dernières années, le groupe a annoncé en février qu’il ne fournirait plus « de prévisions chiffrées spécifiques pour l’année ou les suivantes », précisant juste qu’il comptait améliorer sa rentabilité et sa génération de trésorerie pour réduire son levier d’endettement.

Au premier trimestre, les services de production ont enregistré une croissance « solide » de leurs revenus, à « un chiffre ». Les effets visuels pour les films et les séries ont notamment eu une croissance à « deux chiffres ».

En publicité, Technicolor a réalisé des annonces pour des événements comme le Super Bowl (finale du Championnat NFL, la Ligue de football américain) et les Oscars aux États-Unis, mais « le chiffre d’affaires a diminué, car les budgets de ces projets ont été inférieurs à ceux du premier trimestre 2018 ».

L’activité de fabrication de DVD s’inscrit, elle, en baisse, avec -15 % de volume pour les Blu-ray et -11 % pour les DVD en définition standard.

Enfin les ventes qui concernent la « maison connectée » ressortent « en baisse à un chiffre à taux de change constants », à cause d’une comparaison défavorable par rapport à l’année dernière.

Le chiffre d’affaires de cette activité croît « moyennement » dans toutes les régions du monde, sauf en Amérique du Nord, où il a diminué sur un an.

Une baisse due notamment à une accumulation de stocks « en raison de retards dans les commandes des câblo-opérateurs nord-américains (...). Ces retards pourraient potentiellement avoir un impact négatif sur les flux de trésorerie disponible au cours du deuxième trimestre », a souligné le communiqué.

En termes de perspectives, Econocom veut continuer à investir pour soutenir les services de production et « mener à bien son programme de transformation au sein de “maison connectée” ».

Le groupe note cependant que « les flux de trésorerie disponibles du premier semestre 2019 devraient être à un point bas, car ils seront impactés par les retards de livraisons de “maison connectée” et les décalages de projets des services de production ».

À suivre dans cette section


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Petit guide de survie au «bad buzz»

20/02/2020 | Catherine Charron

Lorsqu’une soirée entre amis entache votre image de marque sur les réseaux sociaux, voici comment éponger les dégâts.

Victoria's Secret quitte la Bourse

20/02/2020 | AFP

Le nouvel actionnaire majoritaire est le fonds Sycamore, qui a déboursé 525M$ en échange de 55% du capital.

Encore des changements chez Nemaska Lithium: le président quitte

Guy Bourassa n’est plus aux commandes de l’entreprise à l’abri de ses créanciers depuis presque deux mois.