MTY prépare déjà un autre achat américain, l'action au sommet

Publié le 27/02/2017 à 15:44

MTY prépare déjà un autre achat américain, l'action au sommet

Publié le 27/02/2017 à 15:44

Par Dominique Beauchamp

Thai Express est la deuxième enseigne de MTY en termes de ventes. La crémerie américaine Cold Stone est au premier rang. Taco Time est troisième.

Sept mois après l’achat d’envergure de l’Américaine Kahala Brands, Groupe d’alimentation MTY se prépare déjà à un autre achat, vraisemblablement aux États-Unis.

Le franchiseur de 5500 établissements sous 57 enseignes MTY(MTY,50,95$) veut profiter de la croissance supérieure de l’économie au sud de la frontière et surtout exploiter l’infrastructure de franchisage de Kahala Brands, acquise en juillet dernier.

C’est ce que déduisent deux analystes après avoir parlé à la société après le dévoilement de ses résultats annuels. L’action s’est appréciée de 6,8% depuis cinq jours et s’offre aujourd’hui un nouveau sommet annuel.

Avec deux acquisitions américaines sous le bras, MTY se sent plus en confiance, croit Leon Aghazarian, de la Financière Banque Nationale.

MTY en a les moyens même si Kahala lui a coûté 310 millions de dollars américains, en juillet 2016.

Rappelons que le franchiseur MTY a rapidement bouclé l'achat des 183 restaurants Baja Fresh Mexican Grill et La Salsa Fresh Mexican Grill, conclu 27M$US, en octobre 2016.

Baja a aussitôt joint les bureaux de Kahala en Arizona où le chef de l’exploitation Jeff Smit veille déjà sur 2800 restaurants sous 18 enseignes, dans 27 pays.

La dette de MTY atteint 2,1 fois son bénéfice d’exploitation, alors que le franchiseur a déjà indiqué dans le passé qu’il serait à l’aise à faire passer ce ratio à 3 fois si une bonne occasion se présentait.

Le franchisage requière bien peu de capital ce qui permet à MTY de convertir 55% de son bénéfice d’exploitation en flux de trésorerie excédentaires, signale aussi M. Aghazarian.

George Doumet, de Banque Scotia, estime que MTY a donc une capacité d’acquisition de 100 millions de dollars, qui ajourerait 10 à 15 millions de dollars au bénéfice d’exploitation. 

«Le pipeline de cibles potentielles est bien garni», dit aussi M. Aghazarian, mais bien malin qui peut prétendre connaître les visées de MTY.

Toujours aussi rentable, mais pas de croissance interne

Un nouvel achat serait bienvenu puisque sans transaction, le bénéfice par action de MTY croîtrait seulement de 2,70$ à 2,76$, entre 2017 et 2018, prévoit M. Aghazarian.

En outre, les ventes comparables des établissements ouverts depuis plus d’un an déclinent pour un troisième trimestre consécutif, et cette fois, le Québec déçoit, au moment où l’Alberta et la Saskatchewan souffrent encore de la récession pétrolière.

L’Ontario s’avère récemment le marché canadien le plus solide actuellement, précise l’analyste de la Financière Banque Nationale.

En fait, les ventes comparables ont décliné au cours de 13 des 16 derniers trimestres. Le recul moyen de 0,7% est pire que la hausse moyenne de 2,5% de onze autres restaurants en Bourse.

Pour l’instant, M. Aghazarian maintient donc son cours cible de 51$ et sa recommandation neutre.

Pour sa part, M. Doumet recommande toujours l’achat du titre bien qu’il l’estime déjà justement évalué en Bourse.

Il s’échange à un multiple de 12,2 fois le bénéfice d’exploitation, un rabais par rapport à d’autres franchiseurs qui croissent plus vite.

Un quatrième trimestre difficile à cerner

Avec la première contribution de Kahala pour un trimestre complet et celle des premiers 56 jours des restaurants de Baja, le quatrième trimestre qui vient d’être dévoilé est un peu un casse-tête pour les analystes.

Sur une base comparable, le bénéfice a crû de 63% à 0,74$ par action, indique M. Aghazarian.

Toutefois, MTY a aussi bénéficié de l’ajout à ses revenus d’environ 2,5 à 5 millions de cartes cadeaux non réclamées, des sommes qui gonflent directement le bénéfice net, car aucune dépense n’y est associée.

Ces sommes ont donc ajouté potentiellement de 0,11 à 0,23$ au bénéfice comptable, bien qu’elles n’ajoutent rien aux rentrées de fonds.

 


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, freinée par les incertitudes commerciales

Mis à jour le 11/11/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le Dow Jones monte à un nouveau record à la faveur de la forte progression de Boeing et Walgreens.

Titres en action: Cascades, TC Energy, Adidas...

11/11/2019 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Pixelbook Go: Google invente un portable d'entrée de gamme de luxe

11/11/2019 | Alain McKenna

BLOGUE. Pour peu que le budget ne soit pas une barrière à l’achat, ce portable est plutôt séduisant.