Metro vaut désormais deux fois plus...que le deuxième épicier du pays

Publié le 20/07/2016 à 12:58

Metro vaut désormais deux fois plus...que le deuxième épicier du pays

Publié le 20/07/2016 à 12:58

Par lesaffaires.com

L’ascension du titre de Metro(Tor., MRU) à des sommets se poursuit, si bien que la valeur boursière de l’épicier montréalais est deux fois plus élevée que celle de sa rivale Empire(Tor., EMP.A), même si les ventes annuelles de l’exploitant des magasins IGA sont...deux fois plus importantes.

L’action de Metro a continué de toucher des plus hauts historiques mercredi matin, se hissant à 48,19$ à un moment. Elle a monté de plus de 23% à ce jour en 2016.

La valeur boursière de Metro s’élève ainsi à 11,4 milliards de dollars(G$). C’est plus du double de celle d’Empire, qui se situe à 5,6 milliards de dollars. Pourtant, les ventes réalisées par Metro au cours des douze derniers mois complétés sont deux fois moindres que celles d'Empire, soit 12,52G$ contre 24,62G$.

Comment expliquer le grand écart de capitalisation boursière entre ces deux détaillants? Tout simplement par la performance financière.

Empire a connu des déboires importants avec l’acquisition de Canada Safeway, réalisée en juin 2013. La société de l'Atlantique a dû inscrire des charges totalisant 3G$ au cours des derniers trimestres afin de refléter la performance actuelle de cette chaîne de l’Ouest. C'est plus de la moitié des 5,8G$ qu’elle a payés pour l’acheter.

De son côté, Metro n’a pas fait d'acquisition majeure, mais a continué d’investir dans son réseau de magasins en misant sur les créneaux porteurs de l’épicerie bon marché et ethnique, avec ses établissements Super C et Adonis au Québec.

L’écart d’évaluation entre Metro et Empire n’a jamais été aussi élevé, faisait remarquer notre chroniqueur Yannick Clerouin dans son texte Metro: la meilleure transaction est souvent celle que l’on ne fait pas.

Le titre dépasse le cours cible des analystes

Le penchant des investisseurs pour le titre de Metro l’a toutefois fait grimper à un cours supérieur à la cible moyenne de 45,54$ des 13 analystes sondés par Bloomberg qui suivent l’épicier québécois.


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Bourse: le Dow, le S&P 500 et le Nasdaq montent de plus de 7%

Mis à jour à 16:54 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Une lueur d'espoir sur le front du coronavirus semble animer le marché.

Titres en action: Postmedia, Fujifilm, Ocado, Rolls Royce...

Mis à jour à 13:26 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

La résilience de l'industrie pétrolière subit son pire test

BLOGUE INVITÉ. L'industrie du pétrole vit la pire crise de son histoire. Quelles perspectives? Réponses d’Yvan Cliche.