Lumenpulse: la Bourse était devenue une distraction, dit son pdg

Publié le 27/04/2017 à 13:31

Lumenpulse: la Bourse était devenue une distraction, dit son pdg

Publié le 27/04/2017 à 13:31

Par Stéphane Rolland

La volatilité des résultats trimestriels de Lumenpulse (Tor., LMP) devenait une distraction pour le spécialiste de l’éclairage DEL. Son fondateur, François-Xavier Souvay en est venu à la conclusion que la meilleure option était de privatiser la société pour s’éloigner du regard des actionnaires impatients, explique le PDG en entrevue.

«Lumenpulse est une entreprise dont les résultats peuvent connaître des variations difficiles à prévoir de trimestre en trimestre, explique M. Souvay. Cette préoccupation devenait moins alignée avec nos objectifs à long terme. Les marchés ne semblaient pas bien saisir les occasions qu’offrait Lumenpulse. Être une société privée va nous permettre d’être plus concentrés sur le long terme. »

Depuis son entrée en Bourse en 2014, les résultats de Lumenpulse ont été mal accueillis à plus d’une reprise en raison de difficultés «temporaires». Lors de la publication de ses résultats du troisième trimestre en mars, la société a révisé à la baisse ses prévisions en raison de l’incertitude politique liée au changement de garde à la Maison-Blanche. Certains de ses clients ont retardé leurs commandes afin de voir comment les politiques de Donald Trump influeraient sur leurs projets. Le titre avait effacé près de 21,5% de sa valeur en un seul jour, après le dévoilement des résultats.

Devoir justifier ces pépins grugeait du précieux temps, raconte le PDG. Il estime que le quart de son travail était lié à la présence de la société en Bourse et les relations avec le marché.

Les dirigeants actionnaires de Lumenpulse et Corporation Énergie Power, une filiale de Power Corporation du Canada, rachèteront donc les actions de la société pour un montant 21,25$. Cela représente une prime de 85,8% par rapport à la fermeture de la veille.

Le prix offert représente un multiple de près de 27 fois les prévisions de bénéfice des analystes pour l’exercice 2018, qui commencera le premier mai et terminera le 30 avril 2019. C’est 32% plus élevé que le prix d’entrée en Bourse. Cependant, le prix de l’action s’est déjà échangé légèrement au-dessus de ce seuil durant l’été 2014.

Et les petits actionnaires ?

L’achat de Lumenpulse enlève-t-il aux petits actionnaires la possibilité de profiter du potentiel à long terme de l’entreprise? M. Souvay considère que l’offre d’achat est une bonne nouvelle pour les actionnaires de l’entreprise. «On s’est assuré de donner un retour sur l’investissement à tous les investisseurs, répond-il. Nous avons été respectueux de tous. Je pense qu’on a bien fait les choses. Je pense que les actionnaires seront contents. »

Thanos Moschopoulos, de BMO Marchés des capitaux, estime, lui aussi, que l’offre est « juste » et qu’elle représente la «pleine valeur» de l’entreprise. La Caisse de dépôt et placement du Québec, qui détient près de 2,54% des actions prend connaissance de l’offre, affirme Maxime Chagnon, le porte-parole de la Caisse. Il n’était pas en mesure de dire si l’institution appuierait la proposition ou non.

Même si le passage en Bourse a été de courte durée, M. Souvay ne regrette pas d’y avoir inscrit sa société. « Ça nous a permis d’aller chercher du capital, ce qui nous a donné les moyens de créer la plateforme que l’on a aujourd’hui, insiste-t-il. Ça a été très utile. Il faut se rendre à l’évidence que ce n’est plus le bon véhicule. Je ne pouvais pas faire de gestes stratégiques avec une action à 15$.»

En milieu d’après-midi, le titre de Lumenpulse bondit de 84% à 21,06$.

Lire aussi :

Après sa chute en Bourse, Lumenpulse privatisée par son fondateur et Power

Canam: pourquoi j'en veux à la Caisse

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street avance, Apple et Microsoft en forme

Mis à jour à 17:38 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La hausse du secteur technologique et de plusieurs de ses grands noms a soutenu Wall Street.

Titres en action: Ferrari, Bausch Health (Valeant), HSBC, Suzuki

Mis à jour à 10:51 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Les centres de congrès veulent profiter des nouvelles règles

Depuis lundi, Québec permet aux centres de congrès d’accueillir un maximum de 250 personnes sous leur toit.