Titres en action: Rakuten (Lyft), Tesla, Aviva...

Publié le 04/03/2019 à 07:00, mis à jour le 04/03/2019 à 07:17

Titres en action: Rakuten (Lyft), Tesla, Aviva...

Publié le 04/03/2019 à 07:00, mis à jour le 04/03/2019 à 07:17

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres
pour ne pas manquer de mise à jour)

L'action du gérant japonais de galeries commerciales virtuelles Rakuten prenait juqu'à plus de 5% lundi matin à la Bourse de Tokyo, grâce à ses parts dans la société Lyft qui s'apprête à entrer en Bourse. Selon les documents présentés à l'autorité américaine de surveillance des marchés (SEC) par Lyft, Rakuten détient 13,05% de cette plateforme de réservation de voitures avec chauffeur, une part jugée significative et susceptible de rapporter. Si bien que l'action du groupe du milliardaire Hiroshi Mikitani, qui avait investi dans Lyft dès 2015, s'envolait de 5,43% à 932 yens dans la première heure de transactions lundi. Même si Lyft n'est pour le moment pas rentable, il ne fait guère de doute que l'entrée en Bourse de cette entreprise va aiguiser les appétits.

Le salon automobile de Genève, dont les journées presse démarrent mardi, est largement dominé par les modèles électriques, priorité des constructeurs qui n'ont désormais plus le choix s'ils veulent respecter les normes européennes d'émissions de CO2. Le constructeur californien Tesla(TSLA, 294,79$US) bouscule les spécialistes du haut de gamme avec sa gamme purement électrique. La berline Model 3 s'est imposée ces derniers mois comme le modèle «premium» le plus vendu aux Etats-Unis, présent en Europe depuis février. Si des pionniers comme Renault et Nissan, puis les Coréens Hyundai et Kia, ont pris le virage tôt avec des investissements conséquents, tout le monde s'y met désormais sous la contrainte. «La percée du véhicule électrique a été annoncée plusieurs fois ces dernières années à Genève. Mais cette fois c'est crédible», estime Ferdinand Dudenhöffer, directeur du Center automotive research, basé en Allemagne.

Le géant britannique de l'assurance Aviva a annoncé lundi l'arrivée d'un nouveau directeur général issu de ses rangs, Maurice Tulloch, avec pour objectif de donner un nouveau souffle au groupe et de récompenser davantage les actionnaires. Ce quinquagénaire succède à Adrian Montague, qui avait pris temporairement des fonctions exécutives en plus de son poste de président du conseil d'administration depuis le départ en octobre de Mark Wilson, directeur général pendant six ans. Maurice Tulloch «a dirigé nos activités au Royaume-Uni et à l'international, et a construit de solides équipes que ce soit dans l'assurance-vie ou dans l'assurance dommages et santé», souligne M. Montague dans un communiqué. Le nouveau directeur général, qui prend ses fonctions ce lundi, estime que l'assureur «dispose d'un potentiel important mais inexploité». Certes, ses finances sont en bon état et la marque reconnue, «mais il faut faire davantage pour améliorer le retour sur investissement des actionnaires», selon lui.


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

À surveiller : CAE, American Hotel, CGI

Que faire avec les titres de CAE, American Hotel et CGI? Voici quelques recommandations d’analystes.

À surveiller : IGM, Brookfield Property et Lassonde

11/05/2020 | Stéphane Rolland

Que faire avec les titres d’IGM, Brookfield Property et Lassonde? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Ottawa se penchera sur les congés de maladie payés

Accédant à la demande du NPD, il voudrait offrir dix journées de congé de maladie payées par année.

COVID-19: Postes Canada livre plus de colis et perd plus d'argent

Postes Canada a enregistré une perte avant impôt de 66 M$ au premier trimestre, à cause de la pandémie.

Start-ups: quel a été l’impact de la COVID-19?

10:57 | Jean-François Venne

DÉFI START-UP. Des start-ups ont vu leur modèle d’affaires devenir obsolète en quelques jours à cause de la pandémie.