À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

Publié le 02/03/2019 à 09:34

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

Publié le 02/03/2019 à 09:34

Par Jean Gagnon
Le logo de SNC-Lavalin sur un bâtiment

Que faire avec les titres de SNC-Lavalin, Banque Laurentienne et Banque Royale? (Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.


SNC-Lavalin (SNC, 36,57 $): baisse du dividende


La firme d’ingénierie montréalaise a perdu 1,6 milliard à son quatrième trimestre et la direction a décidé de couper le dividende de 65 %. Celui-ci passe de 1,15 $ à 0,40 $. Les investisseurs ont réagi négativement à la nouvelle annoncée vendredi, et l’action de SNC a chuté de près de 3 %. En moins d’un mois, le cours de l’action a perdu 28 %. En juin, le titre cotait à plus de 60 $, alors qu’il ne vaut plus que 34,76 $.


Les pertes du dernier trimestre sont attribuables en grande partie aux difficultés rencontrées dans le secteur Pétrole et gaz, ainsi que dans un projet dans le secteur minier au Chili.


Mais l’exaspération des investisseurs envers SNC tient beaucoup, semble-t-il, à l’incapacité jusqu’à maintenant de la firme à obtenir un accord de réparation qui lui éviterait un procès pour corruption dans les dossiers très médiatisés de la Libye et du CUSUM. À noter toutefois que si un procès devait s’engager, il s’étendrait sur plusieurs années durant lesquelles SNC sera libre de soumissionner sur tous les contrats du gouvernement canadien.


Par ailleurs, le plus important actionnaire de SNC, la Caisse de dépôt et placement du Québec, a réitéré par la bouche de son président Michael Sabia son appui entier envers l’entreprise, et même son désir d’augmenter sa participation dans le capital de l’entreprise compte tenu de son cours déprécié.


Sans vouloir spéculer sur la décision concernant l’accord de réparation, l’analyste Mark Neville, de Banque Scotia, croit que ce facteur est maintenant en grande partie incorporé dans le cours actuel de l’action. Il croit que le titre va "surperformer" son secteur et il fixe son cours cible pour les 12 prochains mois à 49 $, soit une appréciation de 41 % sur le cours actuel.



image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Banques: à quoi s'attendre au deuxième trimestre

Mis à jour le 15/05/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. À cinq jours des résultats du 2e trimestre pour les banques, les attentes des analystes sont bien modestes.

La Laurentienne doit confondre les sceptiques!

Édition du 23 Mars 2019 | Stéphane Rolland

ANALYSE. Maintenant qu'elle a conclu une entente avec ses employés syndiqués, la Banque Laurentienne ...

À la une

À quoi tient notre avenir? À la beauté!

CHRONIQUE. La preuve par l'exemple avec le designer Daan Roosegaarde, de passage à C2 Montréal...

C2 Montréal: le chef Marcus Samuelsson parle de santé mentale

BLOGUE. À 23 ans, il fut le plus jeune chef couronné de 3 étoiles. Il vient d'ouvrir son premier restaurant à Montréal.

À surveiller: Cascades, Premium Brands Holdings et Home Depot

09:06 | Jean Gagnon

Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.