À surveiller: Starbucks, Roots et Bombardier

Publié le 11/12/2020 à 09:14

À surveiller: Starbucks, Roots et Bombardier

Publié le 11/12/2020 à 09:14

Par Denis Lalonde
Un café Starbucks

(Photo: Getty images)

Que faire avec les titre de Starbucks, Roots et Bombardier? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Starbucks (SBUX, 105,39$US) relève ses prévisions à long terme

Le géant mondial de la torréfaction Starbucks a profité de la tenue de sa conférence biannuelle des investisseurs pour relever ses prévisions de bénéfices jusqu’à l’exercice 2024.

«Les changements les plus significatifs sont apparus dans la section financière avec de nouvelles prévisions à long terme, alors que celles pour l’exercice 2021 sont restées pratiquement inchangées», écrit l’analyste Gregory R. Francfort, de Bank of America.

Ce dernier souligne que Starbucks a relevé ses prévisions de ventes et de marges bénéficiaires avec de nouvelles prévisions de bénéfice par action en croissance de 10% à 12% après l’exercice 2022, elles qui étaient de 10% auparavant.

La direction de la multinationale fonde ses prévisions sur un marché mondial du café en croissance au cours des prochaines années, lui qui pourrait atteindre 450 milliards de dollars américains d’ici 2023.

L’analyste relève ses prévisions de bénéfice par action pour l’exercice 2022 à 3,30$, comparativement à 3,10$ auparavant. Il justifie sa décision par la diminution des taux d’intérêt à long terme et par la poussée haussière des indices boursiers.

Il prévient toutefois que du côté de la concurrence, de grandes chaînes qui disposent de plus de capitaux veulent se positionner dans le marché desservi par Starbucks. «Mais des questions demeurent à propos de la santé financière des consommateurs et des hausses de salaire minimum en 2021. Cela nous incite à être plus constructifs envers les restaurants qui sont moins sensibles aux variations des cycles économiques», dit-il.

M. Francfort conserve une opinion «neutre» sur le titre de Starbucks, mais relève son cours cible sur un an à 105$US, lui qui était de 90$US.

 

 

Roots (ROOT, 2,46$): une meilleure exécution dans un environnement difficile

Sur le même sujet

À surveiller: Sun Life, Saputo et Bombardier

06/10/2021 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Sun Life, Saputo et Bombardier? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bombardier pourrait avoir besoin de deniers publics pour des projets à long terme

Bombardier n’a pas besoin d’aide de l’État à court terme pour mener à bien ses projets.

À la une

En route pour l'environnement

Édition du 13 Octobre 2021 | Nicolas St-Germain

MILLE MOTS. Parmi les Canadiens sur le point d’acheter une voiture, 35 % d’entre eux envisagent de se procurer...

Prochain redécoupage: le Canada aura 342 circonscriptions, le Québec perd un siège

Le nombre de sièges est recalculé tous les dix ans après un recensement.

Goldman Sachs voit son bénéfice bondir mais reste attentif aux risques pesant sur l'économie

14:00 | AFP

Il a été tiré par les revenus générés par la division de banque d’investissement, qui se sont envolés de 88%.