À surveiller: Lion Électrique, Teck Resources et Apple

Publié le 29/04/2022 à 08:58

À surveiller: Lion Électrique, Teck Resources et Apple

Publié le 29/04/2022 à 08:58

Par Catherine Charron

L'étiquette «Made in America l'aidera à percer le marché américain, mais d'autres défis persistent. (Photo: courtoisie)

Que faire avec les titres de Lion Électrique, Teck Resources et Apple? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.


Lion Électrique (LEV, 6,30$US, 8,03$): un analyste réduit ses attentes

Les difficultés de Lion Électrique à percer le marché américain des camions électriques pourraient bien être chose du passé lorsque son usine dans l’Illinois lui permettra d’y apposer le qualificatif «Made in America», estime Rupert Merer de la Financière Banque Nationale. Toutefois, certaines ombres viennent obscurcir le portrait.

En marge du dévoilement des résultats du premier trimestre de l’exercice 2022 de la société de Saint-Jérôme le 3 mai prochain, l’analyste a émis ses nouvelles attentes à son égard.

D’un point de vue macroéconomique, la hausse du coût du diesel et les nouveaux incitatifs pour électrifier les véhicules lourds des deux côtés de la frontière canado-américaine pourraient tous deux jouer en sa faveur, estime Ruper Merer.

Par exemple, à partir de mai prochain, et ce pour les 90 prochains jours, Washington octroiera jusqu’è 375 000 dollars américains ($US) pour chaque nouvel autobus électrique, pour un total de 500 millions de dollars américains (M$US).

De ce côté, Lion Électrique s’en tire déjà très bien, avec ses 2025 appareils dans son carnet de commandes, rappelle l’analyste, qui ne peut toutefois en dire autant de sa division des camions. Elle ne semble pas profiter du même engouement que ses compétitrices, qui parfois n’en sont qu’au stade de la préproduction, car elle ne peut encore se targuer de fabriquer ses appareils en sol américain. Le vent pourrait toutefois bientôt tourner.

Aussi, les soucis d’approvisionnement et de recrutement se sont poursuivis en 2022, souligne Rupert Merer. C’est pourquoi il augmente ses prévisions des coûts liés à l’acquisition de pièces et à sa main-d’œuvre dans ses frais de vente, généraux et administratifs, à mesure que l’entreprise va croître.

L’analyste s’attend toujours à ce que Lion Électrique vende 80 appareils et génère 2 M$US en revenu, mais il sabre dans les profits bruts qu’il avait anticipés, le faisant passer de 3 M$US à 2 M$US, tandis que le consensus mise plutôt sur 1 M$US.

Le scénario est similaire du côté de son bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement attendu qui glisse de 9 M$US à 7 M$US. Son bénéfice par action demeure toutefois à 0,06 $US.

De plus, Rupert Merer rappelle que la levée de l’immobilisation le 7 mai prochain de 8 millions d’actions détenues par les entités qui ont initié la société d'acquisition à vocation spécifique à laquelle a fusionné Lion Électrique crée quelques inquiétudes, puisque ceux-ci pourraient s’en départir à partir du 9 mai 2022.

En tenant compte de tous ses facteurs, l’analyste de la Financière Banque Nationale fait passer son taux d’actualisation de 9,25% à 10%, son cours cible glissant de 13 $US par action à 10$US.

 

Teck Resources (TECK.B-T, 45,08$): plus importante remise aux actionnaires

Sur le même sujet

À surveiller: Canadien Pacifique, Cargojet et Rogers Communications

29/07/2022 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Canadien Pacifique, Cargojet et Rogers? Voici quelques recommandations d’analystes.

Fusion Rogers-Shaw: la date limite est repoussée au 31 décembre

Mis à jour le 27/07/2022 | La Presse Canadienne

Dans un communiqué, les entreprises affirment vouloir ainsi démontrer leur volonté de mener à bien cette alliance.

À la une

Bourse: Wall Street finit en hausse malgré la torpeur ambiante

Mis à jour à 16:53 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le secteur énergétique mène la Bourse de Toronto vers le haut.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

16:43 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Faites partie de notre classement des 300 plus grandes PME du Québec

17:00 | Les Affaires

Pour y figurer en bonne place et ainsi profiter d’une belle visibilité, remplissez notre formulaire.