1T: Rogers annonce une chute de 50% de son bénéfice

Publié le 24/04/2024 à 13:41, mis à jour le 24/04/2024 à 13:45

1T: Rogers annonce une chute de 50% de son bénéfice

Publié le 24/04/2024 à 13:41, mis à jour le 24/04/2024 à 13:45

Par La Presse Canadienne

Les revenus médias de Rogers se sont élevés à 479M$, en baisse par rapport aux 505M$ du même trimestre l'an dernier. (Photo: La Presse Canadienne)

Toronto — Rogers Communications (TSX:RCI.B) a rapporté un bénéfice de 256 millions $ au premier trimestre, en baisse par rapport à 511 millions de dollars (M$) il y a un an, alors que l'entreprise a dû faire face à des coûts plus élevés liés à ses efforts d'acquisition et de restructuration de Shaw Communications. 

La société indique que le bénéfice s'est élevé à 46 cents par action diluée pour le trimestre terminé le 31 mars, en baisse par rapport à 1,00$ par action diluée à pareille date l'an dernier. 

Le chiffre d'affaires a totalisé 4,90 milliards de dollars (G$), contre 3,84G$ un an plus tôt, aidé par la croissance de ses activités de câble et de sans-fil. 

Rogers affirme que les revenus du sans-fil ont totalisé 2,53G$ au cours du trimestre, contre 2,35G$ un an plus tôt, tandis que les revenus du câble ont augmenté à 1,96G$ contre 1,02G$ il y a un an, stimulés par l'acquisition de Shaw. 

Les revenus médias de Rogers se sont élevés à 479M$, en baisse par rapport aux 505M$ du même trimestre l'an dernier. 

Sur une base ajustée, Rogers affirme avoir gagné 99 cents par action diluée au cours de son dernier trimestre, en baisse par rapport à 1,09$ par action diluée au même trimestre de l'année dernière. 

«Nous avons continué à afficher une croissance parmi les plus fortes du secteur au premier trimestre, qui représente notre neuvième trimestre consécutif de croissance et de dynamisme», a déclaré le président et chef de la direction, Tony Staffieri, dans un communiqué de presse. 

«Un an après la fusion avec Shaw, les Canadiens sont toujours plus nombreux à choisir Rogers avant tout autre fournisseur au Canada et nous sommes en avance d’une année complète en ce qui a trait à l’atteinte de nos cibles en matière de synergie», a-t-il ajouté. 

Le taux d’attrition mensuel global de la société pour les abonnés nets de services de téléphonie mobile postpayés — une mesure étroitement surveillée par l’industrie pour ceux qui ont annulé leur service — était de 1,1%, en hausse par rapport à 0,79% au cours du premier trimestre précédent. 

Le revenu mensuel moyen par utilisateur de téléphonie mobile de la société était de 58,06$, contre 57,26$ au premier trimestre de l'an dernier. 

«L’augmentation des PMPA (les produits moyens par abonné) des services de téléphonie mobile pour le trimestre à l’étude découle essentiellement des changements touchant les abonnés», peut-on lire dans le communiqué.

À la une

OBNL: le sentiment d’imposture bien plus présent chez les femmes que les hommes

28/05/2024 | Emmanuel Martinez

Le sentiment d’imposture est plus présent chez les femmes que chez les hommes qui siègent sur les CA d’OBNL québécoises.

Adaptation au climat: les entreprises doivent se préparer au pire

28/05/2024 | François Normand

Le Groupe d’experts en adaptation aux changements climatiques (GEA) a publié un rapport crucial pour le Québec.

Climat: le GEA recommande de la «cohérence gouvernementale»

Mis à jour le 28/05/2024 | La Presse Canadienne

Les membres du GEA ont publié une liste de 20 recommandations, soutenues par plus de 90 moyens.