À surveiller: Dollarama, BRP et Savaria

Publié le 13/09/2019 à 09:09

À surveiller: Dollarama, BRP et Savaria

Publié le 13/09/2019 à 09:09

Par Jean Gagnon
Le logo d'un magasin Dollarama.

(Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Dollarama, BRP et Savaria? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

 

Dollarama (DOL, 48,14$): La priorité est sur l’achalandage

Le détaillant à petits prix québécois Dollarama vise surtout, actuellement, à augmenter l'achalandage dans ses magasins plutôt que de chercher à accroitre ses marges. C’est la conclusion que porte Keith Hewlett, analyste chez Desjardins, à la suite de la divulgation des résultats du deuxième trimestre de l’année financière 2020 de la société.

En conséquence, l’analyste réitère sa recommandation de «conserver» le titre et il réduit légèrement son cours cible de 49$ à 48$.

Au deuxième trimestre, Dollarama a réalisé des bénéfices par action dilués de 0,45$, ce qui s’avère inférieur à la prévision de 0,48$ de l’analyste de Desjardins. Les ventes des magasins comparables ont augmenté de 4,7%, stimulées par une hausse du traffic de 0,9% et de la grosseur du panier de 3,8%, note l’analyste.

Mais les marges brutes ont été affectées et ont baissé de 130 points de base. Quant aux dépenses générales et d’administration, elles augmentaient de 30 points de base. Toutefois, la direction indique qu’elle ne modifie pas sa prévision quant aux dépenses pour l’ensemble de l’année financière 2020.

Dollarama a pris certaines initiatives afin de stimuler ses ventes, constate l’analyste. Entre autres, elle offre sur ses tablettes un plus grand nombre de produits, comme des boissons et des collations de marques bien connues, à la fois pour consommation immédiate ou pour emporter, dit-il. De plus, elle semble avoir regroupé dans la fourchette de 1,25$ - 1,50$ les prix de ses sacs-cadeau, renversant ainsi une tendance qui la poussait vers des hausses de prix.

L’analyste conclut qu’il est intéressant que Dollarama ait pu augmenter le nombre de visites de ses clients en offrant de nouveaux produits attrayants. Sans aide de l’inflation, la grosseur du panier augmente, ainsi que le nombre de transactions. Mais le coût en est que les marges brutes sont sous pression. C’est ce qui l’incite à limiter sa recommandation à «conserver».

 

BRP (DOO, 52,01 $): Aucun signe tangible de ralentissement

À suivre dans cette section


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

Sur le même sujet

«On a appris beaucoup de choses de la dernière récession»

Édition du 12 Octobre 2019 | Stéphane Rolland

Le chef des finance de BRP nous parle des avenues de croissance du fabricant de véhicules récréatifs.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

30/08/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine.

À la une

Les 300 plus importantes PME du Québec en 2019

Édition du 26 Octobre 2019 | Emanuelle René de Cotret

Le classement annuel des 300 plus importantes PME du Québec

300 joyaux qui brillent au Québec

Édition du 26 Octobre 2019 | Marine Thomas

L'ÉDITO. Elles sont innovantes, dynamiques et ambitieuses. Elles, ce sont les PME québécoises. Contribuant à la...

Rogers rate la cible au 3e trimestre et abaisse ses prévisions

Mis à jour le 23/10/2019 | La Presse Canadienne

Rogers Communications a réduit ses prévisions de revenus pour 2019.