À surveiller: CGI, GDI et Interfor

Publié le 12/03/2019 à 09:00

À surveiller: CGI, GDI et Interfor

Publié le 12/03/2019 à 09:00

Par Dominique Beauchamp

GDI (GDI, 24,08$): point de bascule aux États-Unis

Après des rencontres organisées avec le chef de la direction financière et le responsable du développement des affaires Frederic Tremblay se dit encore plus confiant qu’avant que la stratégie de GDI a un fort potentiel de création de valeur.

Le spécialiste du nettoyage et de l’entretien d’immeubles commence à avoir la taille qui lui permet de soumissionner sur des contrats de plus grande envergure aux États-Unis. GDI y a doublé son chiffre d’affaires à l’aide de sept acquisitions depuis 2012.

Cette taille accrue lui permet de décrocher de nouveaux contrats, comme en témoigne le bond de 28% des revenus américains, au quatrième trimestre, sans l’effet des acquisitions.

Bien que GDI n’ait pas fini d’étendre sa présence dans les marchés du Nord-Est et du MidWest, M. Tremblay prévoit que GDI voudra rapidement s’installer dans d’autres marchés. GDI ne gratte que la surface avec une part estimée à 1% d’un marché de 52 milliards de dollars américains pour les services de conciergerie.

Dans deux ans, GDI pourrait songer à ajouter les services techniques (pour les systèmes électriques, de chauffage, de ventilation, de plomberie) à son offre américaine, comme c’est le cas au Canada, dit-il.

L’analyste rappelle qu’au Canada la stratégie d’offrir les services techniques à ses clients de conciergerie rapporte. Le quart des clients utilisent aussi les services techniques comparativement à une proportion de 5 % en 2015.

«GDI est un acquéreur discipliné avec 38 achats depuis 2008. Sa dette de 2,5 fois le bénéfice d’exploitation et des flux de trésorerie libres de 40M$ par année lui donnent munitions financières pour réaliser d’autres achats», croit M. Tremblay.

Malgré un bond de 28% depuis le début de l’année, l’action de GDI reste moins chèrement évaluée que ses semblables.

Son cours-cible inchangé de 26,50$ représente 9 fois le bénéfice d’exploitation prévu en 2020. Des acquisitions ajouteraient 1 à 3$ de plus à cette cible.

M. Tremblay entrevoit le potentiel d’un cours de 32 à 38$ si la société atteignait ses objectifs revenus de 2G$ et de bénéfice d’exploitation de 120M$, d’ici 3 à 5 ans.

Interfor (IFP, 15,53$): la préférée de BMO parmi les producteurs de bois


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

À surveiller: Lassonde, Canfor et TS03

Que faire avec les titres de Lassonde, Canfor, et TS03? Voici quelques recommandations d'analystes.

L'essor vertical du bois dans la construction

Édition du 20 Juillet 2019 | Pierre Théroux

Immeubles en copropriété, tours d'habitations locatives, bâtiments commerciaux, immeubles de bureaux, centres ...

À la une

Votre chaîne d'approvisionnement peut-elle résister aux virus?

22/02/2020 | François Normand

ANALYSE - Les chaînes d'approvisionnement sont vulnérables. Voici trois stratégies pour réduire les risques de rupture.

Titans techno: un peu trop tôt pour parler de fièvre

BLOGUE. Les parallèles avec la bulle dot-com de 2000 se multiplient. Voici quelques repères.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

22/02/2020 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.