À surveiller: Bombardier, CGI et Mediagrif

Publié le 14/02/2020 à 08:56

À surveiller: Bombardier, CGI et Mediagrif

Publié le 14/02/2020 à 08:56

Par Jean Gagnon
Une usine de Bombardier

(Photo: Getty images)

Que faire avec les titres de Bombardier, CGI et Mediagrif? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

 

Bombardier (BBD.B, 1,67$): des résultats positifs

Bien que ce soit sa sortie complète du programme A220 qui a surtout retenu l’attention, Bombardier divulguait également hier des résultats pour son quatrième 2019 qui s’avéraient relativement conformes aux attentes créées par les indications fournies par la société le 16 janvier.

La réaction initiale négative des investisseurs était probablement causée par l’absence de détails concernant la vente possible de Bombardier Transport, explique Benoit Poirier, analyste chez Desjardins.

Pour sa part, l’analyste se réjouit des perspectives quant aux flux de trésorerie libres pour 2020 émises par la direction, ainsi que du développement favorable quant à son retrait du programme A220.

Pour son quatrième trimestre, Bombardier a annoncé une perte par action de 0,10$US sur des revenus de 4,2 milliards $US, sensiblement ce qui était attendu, note l’analyste. La perte de 66 millions $US avant intérêts et impôts s’est avérée être seulement la moitié de ce qui était prévu.

Plus important encore, les flux de trésorerie qui constituaient la principale préoccupation des investisseurs ont été de 953 millions $US, à peu de chose près ce que l’analyste de Desjardins prévoyait.

Les dirigeants ont également émis des prévisions pour la prochaine année. Ils anticipent entre autres une croissance organique «dans les deux chiffres» pour Bombardier Transport et le segment des jets d’affaires. Le consensus estime ces revenus à 16,4 milliards $US, soit une hausse de 20%, note l’analyste.

Les dirigeants prévoient également que la marge des bénéfices avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) ajustés soit d’environ 7%, ce qui est toutefois inférieur à la prévision du consensus qui la situe à 8,5%. Ils prévoient aussi que les opérations de ces deux entités génèreront des flux de trésorerie libres positifs.

La recommandation de l’analyste est de conserver le titre et son cours cible est de 2,25$.

 

CGI (GIB.A, 102,11$): le titre s’en remettra selon l’analyste de la Banque Nationale


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Canada: l'économie a connu un brusque ralentissement fin 2019

10:25 | AFP

Le PIB a progressé de seulement 0,3 %, une forte baisse par rapport à la croissance de 1,1 % au 3e trimestre.

À surveiller: Banque Nationale, Kinaxis et Banque TD

08:55 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Banque Nationale, Kinaxis et Banque TD? Voici quelques recommandations d'analystes.

Bourse: le temps de miser sur les grandes banques canadiennes?

BALADO. Les plongeons boursiers des derniers jours rendent les titres bancaires très intéressants, selon Steve Bélisle.