À surveiller: Couche-Tard, Brookfield et First Capital

Publié le 13/01/2021 à 09:00, mis à jour le 13/01/2021 à 13:34

À surveiller: Couche-Tard, Brookfield et First Capital

Publié le 13/01/2021 à 09:00, mis à jour le 13/01/2021 à 13:34

Par Dominique Beauchamp
Un magasin Carrefour SA dans un centre d'achats

Alimentation Couche-Tard s'est montré intéressé à acquérir l'épicier français Carrefour SA. (Photo: Getty Images)

Que faire avec les titres de Couche-Tard, Brookfield et First Capital? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Couche-Tard (ATD.B, 38,05$): l'achat entier de Carrefour serait toute une transaction à digérer, l'action perd 8%

Bien qu’Alimentation Couche-Tard ait démontré dans le passé sa capacité à réaliser de grands coups d’éclat tout en préservant sa discipline financière, les avances préliminaires pour acquérir l’épicier français Carrefour SA risquent de «jeter de l’ombre» sur son titre jusqu’à ce que le marché ait une meilleure idée de la «destination» de ce détour inattendu, explique Irene Nattel, de RBC Marchés des capitaux.

L'effet de surprise fait d'ailleurs reculer l'action de 8% à l'ouverture des marchés. Pour connaître l'opinion de plus d'analystes, lisez notre texte : L’achat potentiel de Carrefour sème le doute, Couche-Tard perd 10%

De prime abord, ces discussions exploratoires surprennent puisque jusqu’ici Couche-Tard s’était entièrement concentrée sur les dépanneurs. Carrefour comptait toutefois 7 729 magasins d’accommodation à la fin du troisième trimestre, parmi un total de 12 775 établissements, précise l’analyste, soit environ 10% des revenus.

Il est toutefois possible d’imaginer que les parties puissent stratégiquement tirer profit de la mise en commun de leur chaîne d’approvisionnement, leurs relations clients et leurs pratiques de vente omni-canal même si les deux détaillants servent des marchés distincts, dit-elle.

Après tout, fait valoir Irene Nattel, la démarcation entre les commerçants est de plus en plus fluide parce que les formats de magasins grandissent et rapetissent sans cesse. Elle donne en exemple l’achat en octobre 2020 pour l’exploitation des stations d’essence EG Group et le fonds TDR Capital des hypermarchés britanniques Asda qui appartenaient à Walmart (WMT, 148,97 $US) pour 9,2 milliards de dollars américains.

Le PDG de Couche-Tard, Brian Hannasch, a répété dans une rencontre en novembre qu’il était un acquéreur d’actifs et de dirigeants de première qualité, rappelle Irene Nattel. En même temps, la société s’est retirée de transactions trop chères telles que Speedway et Cumberland Farms.

Couche-Tard a l’habitude d’exiger que les acquisitions offrent le potentiel d’ajouter de 30 à 50% au bénéfice d’exploitation. De plus, la société réussit à dégager un rendement de l’avoir des actionnaires de 25,7% et un rendement du capital de 17%, ce qui témoigne de la discipline financière de sa stratégie d’acquisition, renchérit Mme Nattel.

Étant donné la nature préliminaire des pourparlers entre Couche-Tard et Carrefour, l’analyste de RBC ne touche pas pour l’instant à ses prévisions ni à son cours cible de 55$.

 

Brookfield Asset Management (BAM.A, 38,71$): la privatisation du fonds immobilier devra convaincre

Sur le même sujet

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

21/01/2022 | lesaffaires.com

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

Bourse: toutes les occasions ne sont pas des achats

21/01/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Une de mes grandes passions est de ratisser les marchés boursiers afin d’y trouver des occasions d'achat.

À la une

Le Canada est encore loin d'avoir une vraie stratégie industrielle

ANALYSE. Un an après le dépôt d’un important rapport à ce sujet, Monique Leroux explique ce qu’il manque pour y arriver.

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

21/01/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour le 21/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.