À surveiller: Dollarama, Cominar et Transcontinental

Publié le 21/06/2018 à 07:50

À surveiller: Dollarama, Cominar et Transcontinental

Publié le 21/06/2018 à 07:50

Par Dominique Beauchamp


Cominar (CUF.UN, 12,56$): le fonds immobilier gagne un nouvel admirateur


Après des années de performance décevante, les dirigeants ont pris les décisions nécessaires et douloureuses pour rectifier le tir, croit Jenny Ma, de BMO Marchés des capitaux, qui initie le suivi du titre.


«Le portefeuille de propriétés a de la valeur, mais le cours du titre a été freiné par une exécution déficiente. Nous sommes désormais optimistes que l’équipe de direction saura redresser la société en se recentrant sur le Québec», écrit l’analyste.


Bien que les revenus par propriété comparable aient décliné depuis 5 ans, Mme Ma s’attend cette fois à ce que Cominar renoue enfin avec la croissance interne grâce à la bonne conjoncture au Québec et au retour aux sources pour les dirigeants qui pourront concentrer toute leur attention sur le marché québécois..


Le fonds cible une progression de 1 à 2% des revenus par propriété comparable en 2018 en fonction de la performance de ses immeubles industriels et à bureaux.


Enfin, la vente de 500 à 600 millions d’autres actifs non stratégiques est prévue cette année afin de rembourser les débentures non garanties qui échoient.


Mme Ma recommande l’achat du titre en raison de son évaluation attrayante, de la proportion raisonnable de 86% des flux de trésorerie distribués en dividendes, du retour prévu de la croissance interne et de la bonne négociabilité du titre


Son cours cible d’un an de 14$ laisse entrevoir un rendement total potentiel de 17%, incluant le dividende de 5,7%.


Transcontinental (TCL.A, 32,55$): le titre a fait le plein en Bourse pour l’instant



image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Du numérique à la brique: le virage de BonLook

24/04/2019 | Catherine Charron

Découvrez pourquoi l'entreprise a décidé d'ouvrir plus d'une trentaine de points de vente physiques.

Du numérique à la brique: la transition de Frank and Oak

17/04/2019 | Catherine Charron

Voici pourquoi l'entreprise a pris la décision d'ouvrir des points de vente physiques.

Le taux directeur demeure inchangé à 1,75%

Mis à jour le 24/04/2019 | La Presse Canadienne

Sa révision à la baisse de la croissance fait suite au brusque ralentissement de l’économie canadienne à la fin de 2018.