Le Twin Momentum, le meilleur des mondes?


Édition du 16 Février 2022

Le Twin Momentum, le meilleur des mondes?


Édition du 16 Février 2022

(Photo: 123RF)

GESTION DE PORTEFEUILLE 4.0. L’investissement quantitatif, qui repose sur des quantités importantes de données, offre plusieurs avantages, notamment celui de simplifier le processus de gestion et d’éliminer l’intervention humaine et les émotions qui risquent souvent de faire dérailler même les investisseurs les plus aguerris. Nous abordons aujourd’hui une nouvelle approche simple, même si elle est ancrée dans la recherche universitaire récente, qui combine deux stratégies populaires:l’analyse fondamentale et le momentum.


Origine du Twin Momentum

Dashan Huang, professeur agrégé en finance à la Lee Kong Chian School of Business de l’Université de Singapour, a publié en 2017 un papier intitulé Twin Momentum: Fundamental Trends Matter, dans lequel il étudie la combinaison d’une stratégie traditionnelle de momentum du prix avec une stratégie de momentum des critères fondamentaux des entreprises.

Pour sa recherche, il détermine sept critères fondamentaux de l’amélioration du bilan des entreprises, dont les bénéfices nets, le rendement sur l’avoir des actionnaires, le rendement des actifs et le taux de distribution des bénéfices. En combinant ces mesures en un seul critère et en juxtaposant cette dernière au momentum du prix de l’action, il observe que la surperformance du portefeuille par rapport à la stratégie seule de momentum du prix a plus que doublé, et ce, sans risque additionnel.

Afin de rendre cette stratégie applicable aux portefeuilles individuels, nous sélectionnons les 10 meilleurs titres se qualifiant par cette mesure et révisons ces critères tous les 28 jours.

 

Quels sont les résultats?

Impressionnants ! Depuis 2009, la stratégie a produit un rendement annualisé moyen de 21,8 %, loin devant les 13 % de l’indice S&P 500, soit une valeur ajoutée de 8,8 % en moyenne par année. Sur une base cumulative, le portefeuille a affiché une croissance de 1223,8 %, soit 828,1 % de mieux que l’indice de référence.

 

Exemples de titres:The Hartford Financial Services Group

Hartford Financial Services (HIG, 73,08 $US) est un holding qui opère dans le secteur financier aux États-Unis et qui détient des unités de compte d’assurance vie, de fonds communs de placement et de crédit commercial.

- Momentum fondamental: en analysant toutes les entreprises cotées en Bourse dans le monde selon les sept critères fondamentaux, Hartford se situe dans le premier percentile, nettement devant le 20e rang percentile exigé par la stratégie.

- Momentum du prix: le rendement de Hartford sur 12 mois, en enlevant le mois le plus récent, est de 42,01 %, ce qui place l’entreprise dans le 19e rang percentile dans le monde, ce qui qualifie le titre ici aussi.

- Analyse finale: en combinant les deux critères, Hartford se situe dans le deuxième rang percentile et se qualifie donc pour le portefeuille Twin Momentum.

D’autres exemples de compagnies généralement peu connues des investisseurs ? Le fabricant de semi-conducteurs Diodes Incorporated (DIOD, 91,30 $US), le fabricant de pièces automobiles O’Reilly Automotive (ORLY, 672,42 $US) et la pharmaceutique Eli Lilly and Company (LLY, 250,75 $US).

 

Pas comparables

Dashan Huang n’est bien sûr pas le premier à s’intéresser à la combinaison de facteurs fondamentaux et de momentum. Par exemple, le fondateur du journal Investor’s Business Daily, William O’Neil, dévoilait en 1988 son approche intitulée CANSLIM dans son livre à succès How to Make Money in Stocks, dans laquelle il combine plusieurs facteurs fondamentaux et d’appréciation du prix, notamment la force relative. Selon nos analyses, cependant, les résultats ne sont pas comparables à ceux de Twin Momentum et n’ont pas fait l’objet de recherche universitaire.

 

Sommaire des avantages

- Rendements historiques très impressionnants, presque le double de l’indice S&P 500 

- Valeur ajoutée stable d’année en année depuis 2009

- Détention de titres très différents des portefeuilles traditionnels

- Stratégie basée sur la recherche universitaire récente

- Utilisation de critères purement quantitatifs sans intervention humaine ni émotion

- Élimination rapide des titres peu performants

 

Sommaire des risques

- Fréquence de rotation élevée:pour les comptes de placement imposables, une fréquence de 28 jours ne permet pas de déduire les pertes de capital, et une variante de détention de 30 jours doit donc être utilisée. De plus, les mêmes titres peuvent être vendus, puis rachetés plus tard dans l’année s’ils se qualifient à nouveau.

- Volatilité plus élevée que l’indice:au 31 janvier 2022, le portefeuille affichait un recul de 12,3 % contre 7 % pour l’indice S&P 500.

- La stratégie peut mener à des concentrations sectorielles importantes:50 % du portefeuille est présentement investi dans le secteur des technologies.

- D’après les recherches publiées, l’approche ne fonctionne pas aussi bien au Canada qu’aux États-Unis.

 

EXPERT INVITÉ
Richard Langevin,
vice-président et gestionnaire de portefeuille, Nymbus Capital

Sur le même sujet

L’industrie crypto sabordée: les pirates sont sur le pont!

Mis à jour le 08/08/2022 | François Remy

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Les piratages à partir des «ponts» représentent 69% des fonds volés en 2022.

Wealthsimple est «bien financée», selon le PDG de Power Corporation

Mis à jour le 08/08/2022 | La Presse Canadienne

L’action de Power Corporation perdait 72 cents, ou 2,07%, à 33,99$ à la fermeture de la Bourse de Toronto.

Blogues similaires

L’histoire se répète pour le FNB Ark Innovation

Édition du 15 Juin 2022 | Martin Lalonde

GESTION ALTERNATIVE. Les cinq premiers mois de 2022 ont été particulière-ment difficiles pour les ...

Bourse: le temps de miser sur l'industrie automobile?

12/08/2022 | Denis Lalonde

BALADO. Les titres boursiers des constructeurs automobiles ont été lourdement affectés par la COVID-19.

Bourse: à la recherche du «nouveau normal»

ANALYSE. En attendant la Fed le 21 septembre, le duel entre l'inflation et l'économie soulève des débats.