Des diamants du Québec, tu veux ou tu veux pas ?

Publié le 18/01/2010 à 06:33

Des diamants du Québec, tu veux ou tu veux pas ?

Publié le 18/01/2010 à 06:33

Blogue. Quand vient le temps de mettre en valeur des richesses naturelles, rien n’est facile ici.

Il y aurait du pétrole au fond du Golfe du Saint-Laurent ? Les permis pour l’exploration tardent à venir, on craint pour la faune marine.

De l’uranium au nord de Sept-Îles ? Même les médecins se rebiffent.

Le Québec est riche en potentiel hydroélectrique ? Oui, mais une rivière sauvage, c’est tellement beau…

Pour continuer dans le même ton, un nouvel épisode se prépare. Voyez le portrait .

On a confirmé plus tôt en décembre a confirmé l’existence d’un riche et vaste gisement de diamants, le projet Renard, situé au nord-ouest de Chibougamau, 300 kilomètres plus loin, dans le secteur de la baie James. Assez pour penser à le mettre en valeur. Le chantier engagerait 600 travailleurs durant la période de construction. La mine est copropriété de Stornoway et de la SGF québécoise.

Oui, mais… une mine ! Y avez-vous pensé ?

Il y aurait des impacts, même si on est loin des zones habitées. Il faut défricher pour la route d’accès. Puis creuser. Extraire les diamants bruts. Ce qui veut dire des rebuts de toutes sortes. Danger !

Il fallait s’y attendre : un groupe vient de faire connaître son « inquiétude ». Cette fois, il s’agit de Mines Alerte Canada (ou Mining Watch Canada), un organisme basé à Ottawa. Le Québec devrait y penser à deux fois avant d’accepter ce genre de développement, a-t-on dit en fin de semaine. L'environnement pourrait souffrir…

Va falloir se brancher un jour. Ou on développe, où on enveloppe le Québec d’une douillette pour être certain qu’il ne s’y passera rien.

Pour l’instant, le groupe en question n’a pas fait beaucoup de bruit. Mais attendez que nos ténors locaux prennent le relais…

À propos de ce blogue

Observateur et commentateur privilégié de l’économie québécoise depuis plus de 20 ans, René Vézina fait le point sur un monde en évolution constante. Il jette un regard critique sur les événements et les vulgarise pour faire ressortir les enjeux cachés.

René Vézina

Blogues similaires

En vérité, seulement 1 PME sur 5 opte pour le télétravail

27/10/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Le télétravail est une rareté au Québec. Car les propriétaires de PME ne veulent pas en entendre parler.

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.