Ce que ça prend pour avoir un « ten-bagger »

Publié le 13/09/2013 à 15:29

Ce que ça prend pour avoir un « ten-bagger »

Publié le 13/09/2013 à 15:29

BLOGUE. Le terme « ten-bagger » a été inventé par Peter Lynch, un des grands investisseurs américains, et présenté pour la première fois dans son livre One Up On Wall Street (un livre que je recommande). Le terme réfère aux titres boursiers en portefeuille dont la valeur est multipliée par 10 par rapport à son coût d’acquisition initial.

Bien que de tels titres soient plutôt rares, tous les investisseurs devraient avoir pour objectif d’en avoir un ou deux dans leur portefeuille. Ce sont de tels titres qui enrichissent réellement les investisseurs et qui font la différence entre des rendements médiocres et des rendements attrayants.

En examinant la performance du portefeuille de la Lettre financière COTE 100 depuis sa création en 1988, je constate que trois titres ont été des « ten-baggers » : Bombardier, que nous avons détenu de 1988 à 2001 pour un rendement total de plus de 3 400 %, Home Capital Group, acheté en décembre 2001 à un prix ajusté de 4,63 $ par action et que nous détenons toujours en portefeuille (sa valeur a été multipliée par près de 15) et Alimentation Couche-Tard, acquis en janvier 2002 à un prix ajusté de 6,19 $ et qui est également toujours en portefeuille (sa valeur a été multipliée par un peu plus de 10).

Facteurs clés

Blogues similaires

La Bourse toujours aussi ambivalente

BLOGUE. L'emploi rassure tout comme la Fed, mais tous les yeux sont fixés sur la visite de Liu He à Washington.

Cannabis légal, un an plus tard!

BLOGUE INVITÉ. Un analyste financier impartial aurait facilement pu éviter ce domaine avec quelques calculs rapides.