Oubliez le coût dans l'évaluation de vos titres!

Publié le 03/09/2013 à 10:30

Oubliez le coût dans l'évaluation de vos titres!

Publié le 03/09/2013 à 10:30

BLOGUE. À mon avis, une des grandes erreurs des investisseurs est de prendre des décisions concernant leurs titres en fonction de leurs coûts.

Lorsqu'ils parlents de leurs titres, combien de fois entend-on des investisseurs dire : « je ne veux pas vendre ce titre car je l’ai payé bien plus cher »? Ou encore : « je vendrai ce titre dès qu’il sera revenu à mon coût d’achat initial ». Ou bien, au contraire : « ne devrais-je pas vendre ce titre, il se transige maintenant à plus de trois fois le prix que je l’ai payé? ».

De tels raisonnements conduisent à mon avis à des erreurs très coûteuses. Lorsqu’on évalue un titre que nous détenons, la question devrait être celle-ci : à son cours actuel et en faisant abstraction du prix auquel je l’ai acheté, est-ce que ce titre est toujours attrayant? Ou encore mieux : est-ce que je pourrais mieux investir le capital dans un autre titre?

L’exemple de Home Capital

Nous avons acquis et recommandé le titre de Home Capital pour la première fois dans le portefeuille de la Lettre financière COTE 100 en décembre 2001 à un prix équivalent à 4,68 $ par action (en tenant compte d’un fractionnement deux-pour-un en janvier 2004). À son cours récent de près de 64,50 $, le titre nous a procuré un rendement de 1 278 %. Je suis certain que certains investisseurs qui avaient acheté le titre sur notre recommandation l’ont vendu depuis longtemps simplement parce qu’ils avaient fait un gros profit.

Pourtant, celui qui fait abstraction du coût du titre et qui analyse froidement la situation actuelle de la société pourrait aisément conclure que le titre est toujours un achat et ce même si sa valeur a été multipliée par près de 14 au cours des 12 dernières années. En effet, à son cours récent, le titre de Home Capital s’échange à 8,9 fois les profits par action prévus de 2013. Sur la base des profits prévus de 2014, le titre s’échange à 7,9 fois. C’est moins cher que l’évaluation du titre au moment de notre recommandation de 2001 alors qu’il s’échangeait à 10,0 fois les profits prévus.

Atrium Innovations

Blogues similaires

La Bourse toujours aussi ambivalente

BLOGUE. L'emploi rassure tout comme la Fed, mais tous les yeux sont fixés sur la visite de Liu He à Washington.

L'encaisse est-elle la meilleure option ces temps-ci?

BLOGUE INVITE: Alors, quel rendement cet actif si populaire, le dollar américain, a-t-il généré à long terme?