Le capitalisme gouvernemental américain et son protectionnisme

Publié le 28/04/2011 à 14:15

Le capitalisme gouvernemental américain et son protectionnisme

Publié le 28/04/2011 à 14:15

Par Paul Dontigny Jr

Il semble que le capitalisme américain ne soit plus ce qu’il était. Il n’est pas non plus ce que nous croyions qu’il était. Protectionnisme et interventionnisme sont des termes qui décrivent une réalité peu reconnue officiellement ou par la masse de la population (le peuple).


Je vais parler de plus en plus de ce thème car je crois qu’il est central à la crise financière et à la globalisation.


Tout d’abord, le système financier américain est à toutes fins pratiques étatisé, sauf qu’il continue d’enrichir les dirigeants des institutions et compagnies publiques.


Ensuite, les Américains ont une perception plutôt médiatique de la compétition : On dit que nous favorisons le marché libre, mais on ne le fait pas vraiment…


Les États-Unis viennent d’imposer un tarif de 33% sur les importations d’aluminium provenant de la Chine.


C’est un petit exemple et d’autres suivront.


C’est le New World Order.


Paul Dontigny Jr, M.Sc., CFA


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Les choses ont bien changé durant la dernière décennie

BLOGUE INVITÉ. Le 9 mars 2009, le S&P 500 a atteint un creux de 676,53. 10 ans plus tard, les temps ont changé.

Embargo sur du canola canadien: Carr attend toujours des preuves de Pékin

La Chine a suspendu les importations de canola de Richardson, prétextant la présence d'«organismes dangereux».

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

La marge de sécurité: un concept intemporel

BLOGUE INVITÉ. La «marge de sécurité». Les 3 mots les plus importants dans l'investissement, selon Warren Buffett.

Six manières de réduire vos erreurs d'investissement

BLOGUE INVITÉ. C'est simple, moins vous avez à prendre de décisions, moins vous commettez d'erreurs.