Quel type de leader peut booster la créativité d'une équipe?

Publié le 24/04/2012 à 09:26, mis à jour le 30/04/2012 à 14:21

Quel type de leader peut booster la créativité d'une équipe?

Publié le 24/04/2012 à 09:26, mis à jour le 30/04/2012 à 14:21

Le truc, c'est d'avoir un regard neuf sur tout... Photo : DR.

BLOGUE. Rien de plus facile que de tuer la créativité d'une équipe. Il suffit que le leader fige dès qu'il s'agit de faire preuve d'audace, que son ego soit tel qu'il refuse qu'autrui ait de meilleures idées que les siennes, ou encore que sa priorité soit sa petite carrière et non l'avancement des projets de son équipe. Il suffit aussi qu'inversement le leader bouillonne lui-même de créativité pour larguer les autres et faire échouer tous les projets amorcés, faute de patience pour les mener à terme. Pas vrai?

Découvrez mes précédents posts

Suivez-moi sur Facebook et sur Twitter

La question saute dès lors à l'esprit : «Y a-t-il un profil idéal de leader pour diriger une équipe dont la mission première est de mettre au point un nouveau produit ou service?». Eh bien, la réponse est «oui». Oui, un tel profil existe. Je l'ai dénichée dans une étude intitulée The impact of leader personality on new product development teamwork and performance: The moderating role of uncertainty. Celle-ci est signée par trois professeurs de la Howe School of Technology Management d'Hoboken (États-Unis), à savoir Zvi Aronson, Richard Reilly et Gary Lynn. Elle montre que certains traits de caractère du leader sont propices à la créativité d'une équipe, et d'autres, disons, moins…

Ainsi, les trois chercheurs ont adressé un questionnaire fouillé à 143 personnes ayant la responsabilité de diriger un projet de nouveau produit ou service, au sein d'entreprises établies dans le Nord-Est des États-Unis. Ce questionnaire permettait de déceler les forces et les faiblesses récurrentes des leaders qui avaient brillé dans la gestion de projet d'innovation, tout comme celles de ceux qui avaient échoué au moins une fois.

MM. Aronson, Reilly et Lynn se sont basés sur les fameux «Big 5» pour étudier les forces et faiblesses des leaders en question. Les Big 5 (ou «modèle Océan», en français) sont cinq traits empiriquement mis en évidence par la recherche en psychologie. On peut les résumer comme suit :

> Ouverture à l'expérience : curiosité, imagination, originalité, etc.

> Contrôle : autodiscipline, sens de l'organisation, etc.

> Extraversion : altruisme, caractère fonceur, énergie, etc.

> Agréabilité : coopération, compassion, etc.

> Névrotisme : vulnérabilité, fragilité psychique, tendance à la dépression, etc.

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...