L'entrepreneur, cet artiste

Publié le 22/06/2016 à 10:19

L'entrepreneur, cet artiste

Publié le 22/06/2016 à 10:19

Image d'Elon Musk, pdg de Tesla. Photo: Shutterstock

Je suis toujours surpris de voir à quel point peu d’entrepreneurs se considèrent artistes, et vice versa. C’est quand même étrange que ces deux univers, aussi similaires, ne soient pas plus liés. Pourtant, selon moi, un entrepreneur est avant tout un artiste.

En finissant l’université, j’avais envie de créer mon propre parcours, je ne me voyais pas travailler pour une entreprise ou pour quelqu’un, je voulais être le capitaine de mon bateau. J’ai eu le coup de foudre entrepreneurial en réalisant que, pour se lancer en affaires, il ne suffisait que d’une idée et d’une feuille blanche.

Comme pour un peintre, un musicien ou un architecte, métier que j’aurais rêvé exercer, un entrepreneur commence très souvent avec une feuille blanche et un crayon. Que ce soit de mettre sur papier une vision, une mélodie, ou un plan, le début est le même pour tous, cependant, l’entrepreneur lui, met sur papier ses idées. L’art de l’entrepreneur, ce sont ses idées!

On dit souvent que seuls les artistes poussent les limites que la société nous impose. Que dire donc d’Elon Musk qui, après avoir révolutionné le paiement en ligne avec Paypal(Nasdaq, PYPL), est en train de révolutionner la façon dont on se déplace avec Tesla(Nasdaq, TSLA), Hyperloop et SpaceX?

Que dire d’entrepreneurs artistes tels David Parent et Vincent Leclerc, de Pixmob, qui allient littéralement le monde des arts et des affaires au quotidien avec leurs créations lumineuses à travers le monde? Sont-ils des entrepreneurs? Sont-ils des artistes? Pour moi, ils sont les deux.

Le Québec, paradis de l'entrepreneur artiste

À bien y penser, le Québec est le paradis de l’entrepreneur artiste. Une de nos plus grandes forces est de réussir à bâtir de véritables histoires à succès entrepreneuriales dans le monde des arts. Que l’on pense au Cirque du Soleil, à Attractions images, à Moment Factory, à Massivart et j’en passe. On réalise à quel point il faut être un bon artiste pour réussir en affaires!

Ironiquement, les artistes, eux, ont beaucoup plus de difficulté à accepter le fait que certains d’entre eux sont de véritables entrepreneurs. Par définition, un artiste est une personne qui fait quelque chose avec beaucoup d’habileté. Une personne qui crée de toutes pièces une œuvre. N’est-ce pas la définition même de l’entrepreneuriat? Créer de toutes pièces une entreprise ou une œuvre, c’est pratiquement du pareil au même.

La cohabitation entre le monde de l’art et le monde des affaires est aujourd’hui très populaire. Autant les artistes bénéficient de la passion d’hommes et de femmes d’affaires pour leurs œuvres en bâtissant de superbes collections, autant certains entrepreneurs–moi le premier– s’inspirent fortement de l’art lors du processus de création de nouveaux produits. C’est entre autres ma passion pour l’art urbain qui m’a poussé à lancer Romeo’s gin.

Comme c’est le cas pour tous les domaines, les tendances entrepreneuriales évoluent rapidement. Plus que jamais, les entrepreneurs artistes sont à l’avant-scène. À quoi beau savoir compter si on ne sait pas rêver? À quoi beau avoir un esprit créatif si on ne sait pas faire vivre ses idées?

Pour un entrepreneur, le temps de vendre un produit est révolu. Aujourd’hui, le client ne veut plus simplement acheter un produit, il achète une émotion. Qui de meilleur qu’un entrepreneur pour bâtir une entreprise ? Qui de meilleur qu’un artiste pour nous faire vivre des émotions? Mélangeons les deux et nous avons un entrepreneur prêt à conquérir le monde!

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaire sans trop savoir ce que c’était. Je suis devenu un entrepreneur sans aucune idée de l’aventure dans laquelle je me lançais. Je suis maintenant le dirigeant d’une entreprise qui a le vent dans les voiles. Après avoir complété mon baccalauréat en science politique à l’Université de Montréal et surtout après avoir vécu une première expérience catastrophique en affaire (dans l’univers de la restauration), j’ai décidé de me lancer dans la production de vodka… sans trop savoir ce que je faisais ! À travers ce blogue, je vais vous amener dans les coulisses de l’entrepreneuriat, dans l’antichambre du succès. Une réalité partagée par des milliers de jeunes et moins jeunes entrepreneurs, une réalité qui gagnerait à être partagée !

Nicolas Duvernois

Sur le même sujet

Le moyen le plus facile de profiter du bitcoin

12/12/2017 | François Remy

BLOGUE. Je vais vous parler de produits dérivés sans évoquer la Bourse, la spéculation, la bulle…

Wondereur réinvente la galerie d'art à l'intersection de Pinterest et de Frank & Oak

01/10/2014 | Julien Brault

Wondereur est une galerie d’art conçue pour le 21e siècle. Établie au Digital Media Zone ...