Innove... ou crève!

Publié le 03/03/2020 à 11:21

Innove... ou crève!

Publié le 03/03/2020 à 11:21

«UBER n’a pas réinventé le taxi. Elle a tout simplement facilité l’utilisation du taxi pour le client, en éliminant un processus complet.» (Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. Marche ou crève, c’était le titre qu’avait choisi Georges Lautner pour son film de 1960, et celui du roman de Stephen King publié en 1989. C’est aussi une expression que l’on utilise parfois afin de souligner l’importance d’une démarche importante à accomplir. Souvent utilisée dans l’armée, la phrase ne peut pas être un peu plus claire. Sois tu avances, sois tu crèves !

Quoiqu’extrême comme comparaison, nous pourrions utiliser cette affirmation dans le monde des affaires, surtout lorsque ça touche à l’innovation.

Attention ! Je ne parle pas d’innovation comme le mot qui est malheureusement beaucoup trop exploité par tous ceux qui finalement n’innovent pas vraiment. Je parle d’une réelle démarche entrepreneuriale. Pour moi, elle se résume en cette fameuse phrase d’Henry Ford : « si j’avais demandé aux gens ce qu’ils voulaient, ils auraient répondu des chevaux plus rapides. »

Certes, les avancées technologiques des dernières années ont révolutionné notre manière de vivre au quotidien. Cependant, nous passons sous silence l’importance de l’innovation non technologique. Ce faisant, énormément d’entreprises dites plus « traditionnelles » risquent de manquer le bateau, croyant que l’innovation ne se fait qu’avec un écran d’ordinateur et des calculs extrêmement complexes.

Les prochaines années vont être cruciales pour une multitude d’industries, qui, du jour au lendemain, seront bouleversées, à l’instar de l’univers du taxi et de l’hôtellerie.

Imaginez être une compagnie qui produit du correcteur liquide, alors que l’usage du papier diminue; être un producteur de pailles de plastique, l’une des cibles du mouvement anti-gaspillage; être un fabricant de récepteurs GPS, ou de cartes de toutes sortes, qui disparaissent à vue d’œil pour être remplacées par des versions virtuelles !

Le succès n’est jamais acquis. Un jour on peut être leader dans son industrie, puis tout voir s’écrouler en l’espace de quelques mois, faute d’innovation.

J’ai écouté Dominic Gagnon la semaine dernière lors de l’évènement de clôture de la troisième cohorte d’Adopte inc. Le co-fondateur de Connect&Go, l’entreprise derrière la révolution du bracelet intelligent, a partagé sa vision de l’innovation. Bien que ses bracelets soient des innovations technologiques, il a souligné que l’innovation doit avant tout être développée pour faciliter le quotidien de l’humain qui l’utilisera.

À bien y penser, il a totalement raison. Contrairement à ce que plusieurs disent, UBER n’a pas réinventé le taxi. Ses fondateurs ont tout simplement facilité l’utilisation du taxi pour le client. Ils ont éliminé un processus complet. Commande de la voiture, suivi du délai, avis sur le service reçu, paiement préautorisé et j’en passe. L’idée de base était extrêmement simple… Il suffisait que d’y penser comme on dit ! 

Aujourd’hui plus que jamais, l’innovation, la vraie, celle qui redéfinit le quotidien de millions d’êtres humains, doit être au cœur de toute entreprise. Du dépanneur de quartier à la grande multinationale, nous sommes tous à risque de l’obsolescence d’affaires.

Nous sommes déjà bien installés au cœur d’un tourbillon infernal qui ne fera qu’accélérer. Jamais, dans les prochaines années, ne verrons-nous autant d’entreprises fermer pour la seule et unique raison qu’ils n’offrent tout simplement plus à ce que leur clientèle désire. Bien que l’affirmation puisse sembler extrême, la balle est maintenant entre les mains des centaines de milliers d’entrepreneurs d’ici ou d’ailleurs… innovez ou crevez !

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaire sans trop savoir ce que c’était. Je suis devenu un entrepreneur sans aucune idée de l’aventure dans laquelle je me lançais. Je suis maintenant le dirigeant d’une entreprise qui a le vent dans les voiles. Après avoir complété mon baccalauréat en science politique à l’Université de Montréal et surtout après avoir vécu une première expérience catastrophique en affaire (dans l’univers de la restauration), j’ai décidé de me lancer dans la production de vodka… sans trop savoir ce que je faisais ! À travers ce blogue, je vais vous amener dans les coulisses de l’entrepreneuriat, dans l’antichambre du succès. Une réalité partagée par des milliers de jeunes et moins jeunes entrepreneurs, une réalité qui gagnerait à être partagée !

Nicolas Duvernois

Sur le même sujet

Louis Garneau, ce n'est pas juste des vélos!

04/03/2020 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. «L’ultime pouvoir n’est pas dans les urnes électorales, l’ultime pouvoir il est dans nos poches.»

Au Québec, 2 PME sur 3 tournent le dos à l'innovation!

12/11/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. C'est l'avenir socioéconomique du Québec qui est ainsi mis en péril, selon une étude fracassante...