Les ''stop loss'' : renforcement de la chute boursière?

Publié le 07/05/2010 à 10:08

Les ''stop loss'' : renforcement de la chute boursière?

Publié le 07/05/2010 à 10:08

BLOGUE.

Hier, en peu de temps, les marchés ont chuté fortement. Un courtier de Citigroup aurait malencontreusement confondu ''milliards'' et ''millions'' en plaçant un ordre de vente pour Procter & Gamble. Mais qu'en est-il des autres titres? Pourquoi certains ont-ils autant chuté? Est-ce que des milliers de courtiers ont tous fait la même erreur en même temps?

Vous connaissez peut-être déjà cette fonction, le ''stop-loss''. Il s'agit d'une transaction planifiée qui prévoit la vente d'un titre s'il corrige de disons, 10% ou plus. Ainsi, vous avez apparemment l'assurance qeu peu importe ce qu'il se passe, vous ne pouvez pas perdre plus de 10%.

Or, on peut imaginer le problème qui survient lorsque beaucoup d'investisseurs mettent en place cette fameuse protection. Et oui, tout le monde se met à vendre en même temps, ce qui crée une chute sans fin du titre. En effet, vous ne pouvez pas être assuré de perdre au maximum 10%, si lors de la baisse il n'y a aucun acheteur!

Théoriquement, s'il n'y a plus d'acheteurs, le titre est supposé aller à 0$. D'ailleurs, quelques titres, comme Accenture et Brown & Brown, ont vu leur cote atteindre 1 cent. Donc, la fonction ''stop-loss'' est suicidaire lors d'un crash. Pour qu'elle soit efficace, peu d'investisseurs à la fois doivent l'utiliser.

De toute façon, à notre avis, aucun investisseur ne devrait vendre un titre simplement parce qu'il a baissé! Si un titre vous intéresse au prix X, ne devrait-il pas vous intéresser davantage lorsqu'il est moins cher?

 

Blogues similaires

Que disent l'emploi et d'autres signaux pour la suite en Bourse?

BLOGUE. L'emploi est un indicateur contraire parce que le chômage ne peut que s'améliorer après une récession.

Bourse: la sous-performance des titres à petite capitalisation tire à sa fin

03/07/2020 | Denis Lalonde

BALADO. À la sortie des corrections, les rendements potentiels des titres à petite capitalisation sont importants.