Quand une ville entière se mobilise contre la COVID-19

Publié le 20/03/2020 à 10:56

Quand une ville entière se mobilise contre la COVID-19

Publié le 20/03/2020 à 10:56

Des drones permettent de livrer biens et informations. (Photo: Go Vilnius)

CHRONIQUE. Aujourd’hui, toute la Lituanie est en quarantaine. Mais au lieu de sombrer dans l’apathie, les habitants de la capitale Vilnius redoublent d’ardeur et d’ingéniosité pour faire face à la pandémie du nouveau coronavirus.

Dès la première semaine de mise en quarantaine, des milliers de personnes ont proposé leur aide à la communauté. Cela s’est notamment traduit par le gonflement des rangs de la Légion Gediminas, du nom du fondateur de Vilnius au 14e siècle. On compte maintenant quelque 3.000 membres de cet organisme dédié à l’aide directe aux citoyens, en offrant des services comme la traque des fake news et le soutien informatique aux particuliers.

COVID-19 oblige, la mission de la Légion Gediminas s’est étendue à, entre autres, prendre soin des personnes âgées, en les aidant à faire leurs courses de nourriture et de médicaments. Idem, via la mise en place de services de distribution d’informations et de biens… par drones. Son mot d’ordre actuel: solidarité et rapidité.

Pour aider le personnel médical surchargé de travail, les bénévoles de Gedimino Legionas se portent volontaires pour promener les chiens des médecins et des infirmières. Ils collectent également des fonds destinés à l'équipement de protection ou à l’achat de respirateurs médicaux.

Ce n'est pas tout. L’élan de solidarité passe outre les concurrences habituelles.

C’est ainsi que les fournisseurs de télécommunications concurrents Telia, Bitė et Tele2 se sont associés pour mettre en place le Centre national de coordination des volontaires Strong Together. Les bénévoles et les demandeurs d'aide peuvent s'inscrire sur le site Web du Centre. Puis, l’équipe de coordination fait correspondre les offres et les demandes, ce qui permet, par exemple, à un particulier bénévole de se servir de sa voiture pour livrer de l’aide alimentaire au domicile d’une personne qui en a besoin.

Dans le même ordre d’idée, les entreprises de Vilnius rivalisent d’idées neuves pour faire face à la crise.

Des distilleries produisent des désinfectants. (Photo: Go Vilnius)

Par exemple, l'entrepreneur en série Vladas Lašas va organiser cette fin de semaine le hackathon Hack the Crisis. Ce hackathon virtuel visera à générer des solutions innovantes pour les soins de santé, les interventions d'urgence, ou encore l'économie, contrainte de tourner au ralenti. Y participeront des citoyens, la communauté des start-ups, des entrepreneurs ainsi que des membres du gouvernement lituanien.

Autre initiative inspirante : le créateur de vêtements de mode Robertas Kalinkinas entend, lui, produire des masques chirurgicaux de remplacement pour les médecins ne disposant pas - pénurie oblige - d'équipements de protection professionnels.

De leur côté, les promoteurs immobiliers MG Baltic Group ont acheté et fait don d’équipements de ventilation pulmonaire, indispensables aux installations médicales de Vilnius.

Des entreprises font don de leurs produits ou adaptent carrément leurs lignes de production à la nouvelle situation. Par exemple, des distilleries et des usines de produits chimiques se sont mises à produire des désinfectants. Autre exemple : des restaurants fournissent gratuitement de la nourriture au personnel médical, aux militaires, aux bénévoles et aux personnes isolées.

Enfin, d’autres font des pieds et des mains pour lever des fonds, en particulier par l’entremise des médias sociaux. Toujours dans le but de soutenir les plus démunis ou de mieux équiper en masques et équipements chirurgicaux le personnel soignant.

«Je suis si fier de voir mes concitoyens faire preuve d'un tel élan de solidarité, dit Remigijus Šimašius, le maire de Vilnius, qui compte 475.000 habitants. Nous sommes une ville peuplée de gens qui ont du caractère, ce qui peut parfois être frustrant. Mais là, en temps de crise, nous nous réunissons et nous nous soutenons mutuellement. C'est à des moments comme celui-là que nous montrons notre vraie force, notre vrai esprit.»

*****

Espressonomie

Un rendez-vous hebdomadaire dans Les affaires et Lesaffaires.com, dans lequel Olivier Schmouker éclaire l'actualité économique à la lumière des grands penseurs d'hier et d'aujourd'hui, quitte à renverser quelques idées reçues.

Découvrez les précédents billets d'Espressonomie

La page Facebook d'Espressonomie

Et mon dernier livre : 11 choses que Mark Zuckerberg fait autrement

Sur le même sujet

La COVID-19 n’épargne pas Dollarama, mais c’est temporaire

Il faut se projeter en 2022 pour entrevoir un nouvel élan plus durable pour le titre en Bourse.

COVID-19: attention aux fraudeurs, dit la GRC

La liste inclut de fausses annonces pour des masques, des désinfectants ou des tests de dépistage du virus.