Twitter a besoin de la télé et la télé a besoin de Twitter

Publié le 11/06/2012 à 12:45, mis à jour le 11/06/2012 à 13:26

Twitter a besoin de la télé et la télé a besoin de Twitter

Publié le 11/06/2012 à 12:45, mis à jour le 11/06/2012 à 13:26

[Photo : Bloomberg]

BLOGUE. Twitter a annoncé à la télévision pour la première fois dimanche durant une course de Nascar. Le réseau social a alors diffusé sept messages publicitaires pour faire la promotion de la page consacrée au hashtag #Nascar. Bien que la plupart des événements utilisent aujourd’hui des hashtags, les pages personnalisées mettant en valeur un hashtag sont un nouveau produit publicitaire.

Alors que Facebook a réussi à créer une communauté de 900 millions d’utilisateurs sans annoncer à la télé, la stratégie de Twitter est étonnante à première vue. Elle n’est toutefois pas inédite. Google, qui tire elle aussi la part de lion de ses revenus de la publicité en ligne, a annoncé à la télé plusieurs fois au fil des ans.

Dans les faits, Twitter a vraisemblablement annoncé à la télévision dans le but de populariser son nouveau produit publicitaire. Au-delà des nouvelles pages de hastag, du reste, l’offre publicitaire de Twitter est tout particulièrement complémentaire à la publicité télé.

Contrairement aux messages publiés sur Facebook, les microbillets publiés sur Twitter s’affichent en temps réel. Par conséquent, les annonceurs souhaitant créer une conversation autour de leurs produits ont davantage de chances d’y parvenir grâce à une publicité télé associée à une tendance commanditée (promoted trend) sur Twitter qu’avec une campagne Facebook Ads.

Le fait que les utilisateurs de Twitter soient nombreux à commenter les émissions qu'ils regardent en direct à la télé est l'un des avantages majeurs de Twitter en tant que plateforme publicitaire. Twitter, dont les revenus en 2011 se sont établis à 140 millions de dollars, contre 3,7 milliards du côté de Facebook, ne peut se permettre de ne pas exploiter cette filière.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Julien Brault

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

3 trucs ultra simples pour gagner en efficacité au travail!

27/02/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Travailler comme un moine, adopter la journée zéro réunion, ou encore discuter en prenant l'air...