Une explosion de nouveaux FNB au troisième trimestre… encore!

Publié le 06/10/2015 à 10:15

Une explosion de nouveaux FNB au troisième trimestre… encore!

Publié le 06/10/2015 à 10:15

(Photo: Bloomberg)

BLOGUE. Au troisième trimestre de 2015, pas moins de 20 nouveaux fonds négociés en bourse (FNB) ont été lancés. C’est le deuxième plus haut total des 4 dernières années. Il y a maintenant plus de 360 FNB disponibles au Canada par 12 fournisseurs. C’est bien d’avoir du choix, mais trop, c’est comme pas assez. Ça devient de plus en plus difficile de faire de bons choix.

Qu’ont en commun ces nouveaux FNB? Des frais plus élevés qu’auparavant! Les FNB lancés en 2015 ont des frais moyens d’environ 0,55%, par rapport à 0,50% en 2014 et 0,39% pour ceux lancés en 2013. Ces frais plus élevés s’expliquent en bonne partie par le fait que les nouveaux FNB sont majoritairement des fonds actifs qui proposent des stratégies qui s’éloignent davantage des grands indices de marchés.

En s’éloignant de la composition des grands indices, ces FNB ont le potentiel de générer de meilleurs rendements et chargent des frais plus élevés en conséquence. Or, une stratégie active ne garantit pas un meilleur rendement (lire ce billet et cette étude mise à jour annuellement) et est beaucoup plus difficile à analyser et à comprendre qu’une stratégie indicielle, ce qui ne facilite pas la tâche des investisseurs.

Paradoxalement, depuis le début de l’année, les frais moyens de l’ensemble des FNB ont encore légèrement diminué. Cette réalité indique donc que malgré le désir de l’industrie d’augmenter le nombre de FNB actifs qui permettent de justifier des frais plus élevés, la majorité des actifs est encore dirigée vers des stratégies à plus faible coût.

À moyen et long terme, la multiplication des FNB dans son ensemble est probablement une bonne façon de réduire le rendement de l’investisseur et d’enrichir les gestionnaires et conseillers. Pour maximiser son rendement à long terme, mieux vaut éviter les tendances de l’heure, faire une sélection judicieuse de FNB, et réduire ses frais de gestion.

Attention toutefois, les frais de ne sont pas le seul critère à considérer. Un client m’a récemment interpelé sur le fait que nous lui avions recommandé certains FNB dont les frais étaient supérieurs à 0,50%. Dans la construction d’un portefeuille bien diversifié, il peut être tout à fait justifié de choisir des FNB dont les frais sont plus élevés, notamment pour certaines classes d’actifs et certains actifs bien spécifiques. L’important est de bien comprendre ce que l’on achète et pourquoi. Pour faire des choix éclairés, il devient de plus en plus utile d’avoir recours à un spécialiste et de faire une bonne analyse avant d’investir.

N’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions ou si vous aimeriez que j’aborde un sujet particulier dans ce blogue.

À propos de ce blogue

Ian Gascon est président de Placements Idema (www.idema.ca), un gestionnaire de portefeuille qui propose des solutions de placements personnalisées, à faible coût et utilisant des fonds négociés en bourse (FNB). « Les FNB démystifiés » est le premier blogue francophone dédié aux fonds négociés en bourse au Canada. Suivez-nous aussi sur Twitter et facebook.

À propos de ce blogue

Ian Gascon est président de Placements Idema (www.idema.ca), un gestionnaire de portefeuille qui propose des solutions de placements personnalisées, à faible coût et utilisant des fonds négociés en bourse (FNB). «Les FNB démystifiés» est le premier blogue francophone dédié aux fonds négociés en bourse au Canada et Placements Idema est la première société au Canada à avoir lancé un service en ligne de gestion de portefeuille, maintenant mieux connu sous le terme «robot-conseiller».

Ian Gascon

Sur le même sujet

FNB: une bonne idée qui est allée trop loin?

BLOGUE INVITÉ. Cette innovation financière pourrait constituer une source d'opportunités pour les investisseurs valeur.

2018: une autre année difficile pour les fonds actifs

10/05/2019 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. Les fonds actifs sous-performent. L'histoire se répète.

Blogues similaires

Le secret de la réussite en Bourse

Édition du 20 Juin 2015 | Bernard Mooney

BLOGUE. Il y a deux semaines, j'ai annoncé aux dirigeants de Les Affaires que cette chronique serait ma dernière. Il ...

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom à l'étranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier à nos produits. Bonne ...

Avant la Fed, la Bourse se fige

Mis à jour le 15/06/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Le calme en Bourse occulte la fébrilité entourant la prochaine décision de la Fed.