La sous-performance des fonds actifs selon SPIVA 2012 : la tendance se maintient.

Publié le 10/09/2013 à 15:54, mis à jour le 10/09/2013 à 16:17

La sous-performance des fonds actifs selon SPIVA 2012 : la tendance se maintient.

Publié le 10/09/2013 à 15:54, mis à jour le 10/09/2013 à 16:17

BLOGUE. Bref retour sur mon billet FNB passif ou FNB à gestion active du 29 janvier 2013. La mise à jour du dernier rapport SPIVA Canada 2012 est maintenant disponible et les résultats sont similaires ceux de 2011. Au cours de la dernière période de 5 ans, moins de 10 % des gestionnaires actifs d’actions canadiennes de grandes capitalisations ont surperformé l’indice S&P/TSX Composite. Cette période de 5 ans est, selon le rapport, la période minimum pour constater des tendances sur ce type d’analyse. Ainsi, bien que les résultats sur 1 an sont moins catastrophiques (mais tout de même en dessous de 50 % dans toutes les classes d’actifs!), il ne faut pas y accordé une grande attention.

Que faut-il conclure de ce genre d’étude? Tout d’abord, que pris dans son ensemble, les fonds communs de placements actifs ne génèrent pas de rendements supérieurs aux indices. Est-ce surprenant? Pas du tout! En gestion active, la somme des gains entre les acheteurs et vendeurs de titres est, au mieux, nulle. En fait, plus les gestionnaires transigent sur les marchés, plus ils génèrent des frais de transactions et plus collectivement leurs investisseurs seront pénalisés à long terme. Ajoutez des frais de gestion élevés et vous obtiendrez de tels résultats! Alors que plusieurs campagnes publicitaires récentes ventent les mérites des stratégies actives, soyez prudent et essayez de comprendre les raisons fondamentales qui pourraient justifier un tel choix… ne vous fiez pas seulement au rendement passé.

Comment comparer cette étude avec les fonds négociés en bourse (FNB)? Puisque la majorité des actifs sous gestion des FNB suit des indices, une bonne comparaison est de tenir compte du ratio des frais de gestion (RFG) pour un FNB canadien de grande capitalisation tel que le XIC, ZCN ou VCE. Pour être conservateur prenons 0,30 % (tous ces FNB ont des RFG inférieurs). Selon l’étude, les fonds actifs de grandes capitalisations canadiennes ont sous-performés l’indice de 1,48 % par année, sur 5 ans. En tenant compte des RFG des FNB, cet écart est réduit à 1,28 %. Puisque ce chiffre correspond à un rendement inférieur à l’indice, il correspond au coût moyen que l’investisseur accepte de payer pour confier son argent à un gestionnaire de fonds actif. La majorité de ces fonds étant offerts par des conseillers, l’investisseur doit se demander si les services reçus par son conseiller justifient des frais de 1,28 % par année. Vous n’avez plus qu’à faire le calcul en fonction de la taille de votre portefeuille!

Invitation

Pour en savoir plus sur les FNB, je vous invite à un séminaire à Montréal offert par Banque Nationale Courtage Direct, jeudi le 10 octobre 2013, à 19h00.

Au plaisir de vous rencontrer sur place,

À propos de ce blogue

Ian Gascon est président de Placements Idema (www.idema.ca), une entreprise dynamique et innovatrice qui offre la première solution de conseils en placements en ligne indépendante, personnalisée et à faible coût. Une approche systématique à long terme combinée à l’utilisation de fonds négociés en bourse (FNB) permet d’offrir des portefeuilles adaptés tant pour les besoins des investisseurs autonomes que pour les investisseurs recherchant une gestion de portefeuille clés en main. « Les FNB démystifiés » est le premier blogue francophone dédié aux fonds négociés en bourse au Canada. Abonnez-vous à notre liste d’envoi des nouvelles de Placements Idema en visitant notre site web, complétez notre Analyse gratuite ou suivez-nous aussi sur Twitter et facebook.

À propos de ce blogue

Ian Gascon est président de Placements Idema (www.idema.ca), un gestionnaire de portefeuille qui propose des solutions de placements personnalisées, à faible coût et utilisant des fonds négociés en bourse (FNB). «Les FNB démystifiés» est le premier blogue francophone dédié aux fonds négociés en bourse au Canada et Placements Idema est la première société au Canada à avoir lancé un service en ligne de gestion de portefeuille, maintenant mieux connu sous le terme «robot-conseiller».

Ian Gascon

Blogues similaires

Le secret de la réussite en Bourse

Édition du 20 Juin 2015 | Bernard Mooney

BLOGUE. Il y a deux semaines, j'ai annoncé aux dirigeants de Les Affaires que cette chronique serait ma dernière. Il ...

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom à l'étranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier à nos produits. Bonne ...

Que disent l'emploi et d'autres signaux pour la suite en Bourse?

BLOGUE. L'emploi est un indicateur contraire parce que le chômage ne peut que s'améliorer après une récession.