Titres à surveiller: Genivar, CGI et TVA

Publié le 25/05/2011 à 09:14, mis à jour le 25/05/2011 à 09:31

Titres à surveiller: Genivar, CGI et TVA

Publié le 25/05/2011 à 09:14, mis à jour le 25/05/2011 à 09:31

Photo : LesAffaires.com

Que faire avec les titres de Genivar, CGI et TVA? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

Genivar (GNV, 29,25$) : résultats décevants

NCP Northland renouvelle une recommandation d’achat.

Au premier trimestre, la société rapporte un bénéfice ajusté de 0,34$ par action comparativement à une attente maison à 0,49$ et un consensus à 0,41$.

Maxim Sytchev indique qu’il s’agit du second trimestre consécutif où Genivar déçoit les investisseurs. Historiquement, une déception était suivie d’une performance supérieure aux attentes. L’analyste note que le marché du Québec devient plus difficile au plan de la croissance et que la compagnie devra davantage rechercher celle-ci sur les marchés de l’Ontario, de l’Alberta et des investissements privés. Il ajoute qu’à long terme, le Plan Nord du gouvernement du Québec ne devrait pas nuire à la compagnie.

M. Sytchev affirme que jusqu’à récemment Genivar se négociait à des multiples supérieurs à ses comparables Stantec et IBI, une situation qui s’est maintenant renversée. Il estime que Genivar mérite toujours des multiples supérieurs.

Sa prévision de bénéfice 2011 est à 1,80$ par action, celle 2012 à 2,16$.

La cible est à 35,50$.

À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

François Pouliot

Blogues similaires

Bourse extrême: encore les machines en cause

BLOGUE. L’indice de volatilité est au cœur de nombres de stratégies de négociations automatisées.

Bourse: la croisière ne s'amuse plus

BLOGUE INVITÉ. Parfois, il vaut mieux savoir quoi éviter que savoir quoi acheter pour braver la tempête.